RMC

Grande Muraille, Cité Interdite, Disneyland: face au virus, la Chine ferme les portes

RMC
25 morts sur un total de 830 personnes contaminées: le bilan du nouveau virus apparu en décembre sur un marché de Wuhan s'est encore aggravé.

Près d'une dizaine de villes chinoises étaient bouclées vendredi à l'épicentre de l'épidémie virale, dont le bilan s'est à nouveau alourdi (26 morts) peu après que l'OMS a renoncé à déclarer une urgence internationale. Les autorités ont pris une série de mesures pour tenter de le contenir, plaçant en quarantaine de facto quelque 41 millions d'habitants de la province du Hubei où il est apparu en décembre dans la ville de Wuhan.

>> Coronavirus en Chine: quels sont les symptômes du virus? <<

Face à ce risque d'épidémie, la Chine a annoncé vendredi la fermeture de sections de la Grande Muraille ainsi que celle de monuments emblématiques à Pékin. Les tombeaux des Ming et la forêt des pagodes seront fermés à partir de samedi, a précisé l'autorité chargée des sites.

Le stade national de Pékin, dit "nid d'oiseau", construit pour les jeux Olympiques de Pékin en 2008, a été fermé vendredi et le restera jusqu'au 30 janvier afin de "prévenir et contrôler" la propagation de la maladie qui a infecté plus de 800 personnes dans le pays. Un spectacle de neige et glace sur le terrain du stade sera fermé.

Pékin avait annoncé jeudi l'annulation des très populaires festivités prévues pour le début de l'Année du Rat qui commence samedi et la Cité interdite, l'ancien palais des empereurs qui a attiré 19 millions de visiteurs l'an dernier, a été fermée jusqu'à nouvel ordre.

A Shanghai, Disneyland a annoncé qu'il fermait ses portes et depuis Montréal le Cirque du Soleil a annoncé suspendre un spectacle en Chine à la demande des autorités.

Site symbolique de la Chine et classé au patrimoine mondial de l'Unesco, la Grande Muraille est appréciée des visiteurs durant les congés du Nouvel An chinois. Elle attire au total quelque dix millions de touristes par an.

La rédaction de RMC (avec AFP)