RMC

Guerre en Ukraine: Kiev salue "une victoire" après le retrait achevé de l'armée russe de Kherson

Des soldats de l'armée ukrainienne dans la région de Kherson, le 28 octobre 2022

Des soldats de l'armée ukrainienne dans la région de Kherson, le 28 octobre 2022 - BULENT KILIC / AFP

L'armée russe a annoncé, ce vendredi, avoir achevé son retrait du nord de la région ukrainienne de Kherson, mais considère toujours que ce territoire appartient à la Russie, après son annexion en septembre. Kiev, de son côté, salue une "victoire importante".

La Russie dit, ce vendredi, avoir achevé son retrait militaire de la région ukrainienne de Kherson. La veille, l'Ukraine avait annoncé la reconquête d'une douzaine de villages dans ces territoires.

L'armée russe avait annoncé, mercredi, qu'elle abandonnait la partie nord de la région de Kherson, située sur rive droite du Dniepr, pour consolider des positions de l'autre côté de ce fleuve, une barrière naturelle.

Pour autant, le Kremlin considère toujours que la totalité de la région ukrainienne de Kherson et sa capitale éponyme appartiennent à la Russie, après son annexion en septembre dernier.

Forte contre-offensive ukrainienne depuis l'été

Le retrait de l'armée russe de ce territoire stratégique est un nouveau revers cinglant pour Moscou, confronté à une contre-offensive ukrainienne lancée à la fin de l'été.

"L'Ukraine est en train de remporter une autre victoire importante en ce moment et prouve que quoi que dise ou fasse la Russie, l'Ukraine gagnera", a affirmé sur Twitter le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba.

L'agence de presse d'État russe Ria Novosti a diffusé des images filmées de nuit de véhicules militaires russes quittant Kherson, indiquant qu'ils empruntaient le pont Antonovski enjambant le fleuve Dniepr.

Plusieurs correspondants russes ont indiqué que le viaduc a ensuite été détruit, sans dire si l'armée russe l'avait dynamité où s'il s'agissait du résultat de frappes ukrainiennes. Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent cette infrastructure routière détruite.

Ce retrait de Kherson ne marque pas un retrait complet. La Russie a continué de mener des frappes à travers l'Ukraine, dont une partie de l'infrastructure énergétique, entraînant des coupures d'électricité dans une large partie du pays.

L'armée russe continue les frappes ailleurs

Une frappe a encore visé, dans la nuit de jeudi à vendredi, Mykolaïv, cité du sud ukrainien à une centaine de kilomètres de Kherson. Un immeuble d'habitation de cinq étages y a été entièrement détruit, faisant au moins sept morts, selon le chef de l'administration régionale, Vitaliï Kim, qui a dénoncé sur Telegram "une réponse cynique de l'Etat terroriste à nos succès sur le front".

Sur le front de l'est, les combats continuent aussi de faire rage, en particulier à Bakhmout, une ville que Moscou tente de conquérir depuis l'été et principal champ de bataille où l'armée russe, appuyée par les hommes du groupe paramilitaire Wagner, reste à l'offensive.

Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités 

AB avec AFP