RMC

Guerre en Ukraine: que représente le coup de pouce de 170 milliards d'euros de la Banque mondiale?

La banque mondiale a débloqué une aide conséquente pour pallier aux conséquences de la guerre en Ukraine, supérieure à ce qu'elle avait sorti pour la crise du Covid.

Un coup de pouce bienvenu au milieu d'une crise mondiale sans précédent. La Banque mondiale prépare un chèque de 170 milliards de dollars pour aider les pays les plus fragiles à faire face aux multiples crises dont la crise alimentaire et humanitaire provoquée par la guerre en Ukraine.

La double priorité est, dans un premier temps, de lutter contre l'insécurité alimentaire, celle qui résulte de la perturbation voire la paralysie des circuits de distribution des céréales notamment : une quarantaine de pays pauvres dépendent à plus de 50% de Ukraine et Russie pour leurs céréales.

Et ensuite, dans un second temps, de faire face à la crise des millions de réfugiés ukrainiens, essentiellement des femmes et des enfants, qui ont fui leur pays pour échapper aux attaques de la Russie. Ces 170 milliards seraient distribués dès maintenant jusqu’en juin 2023.

Plus que le PIB ukrainien

Qu’est-ce que ça représente? C’est quand même une enveloppe très substantielle, plus importante que les 157 milliards débloqués en 2020 pour affronter la crise sanitaire de Covid 19. Le PIB ukrainien, c’est 155 milliards de dollars, donc c’est plus d’une année d’activité de tout le pays. Le commerce mondial du blé, c’est 54 milliards de dollars.

Mais ces aides ne suffiront pas. Il est urgent de réfléchir à une restructuration de la dette des pays les plus pauvres. Au total, 60% des pays à faibles revenus sont déjà en situation de surendettement ou à haut risque de surendettement.

Et selon le FMI, toutes les dettes accumulées pendant la pandémie pourraient ralentir la croissance des pays développés de 0,9%, et des pays émergents de 1,3%, au cours des trois prochaines années.

Emmanuel Lechypre (édité par J.A.)