RMC

Guerre en Ukraine: qui sont les filles de Vladimir Poutine, visées par des sanctions

Les sanctions économiques contre la Russie se poursuivent aux Etats-Unis et en Europe. Et cette fois, ce sont les deux filles de Vladimir Poutine, qui vont en subir les conséquences. En effet, leurs avoirs sont gelés aux Etats-Unis et l'Europe va leur emboîter le pas.

Les deux filles de Vladimir Poutine sont visées par les nouvelles sanctions contre la Russie. Les Etats-Unis vont geler leurs avoirs et les interdire sur son territoire. Les Européens s'apprêtent à prendre la même décision.

Des sanctions qui vont rendre Vladimir Poutine fou de rage, parce qu’il déteste que l’on s'intéresse à ses filles. Lui-même n’en a quasiment jamais parlé si ce n’est une fois pour vanter leur discrétion. Une autre fois, il a menacé ceux qui s'intéressent de trop près à sa famille, “ceux qui s'ingèrent dans la vie des autres”, a-t-il dit.

Tout est donc verrouillé et voilà pourquoi on sait peu de choses sur la famille Poutine. On sait qu’il a refait sa vie avec une ancienne championne de gymnastique qui a 30 ans de moins que lui. Il se dit qu’il a eu avec elle une troisième fille, mais la presse russe est priée de ne pas enquêter.

Les deux filles officielles s'appellent Maria et Ekaterina, elles ont 36 et 35 ans. Elles sont les filles que Poutine a eues avec Loudmila Poutina, sa femme pendant 31 ans, jusqu’à leur divorce en 2014. L'aînée, Maria, est médecin, chercheuse en endocrinologie, mais surtout à la tête d’un grand centre médical. Elle est mariée à un homme d'affaires néerlandais. Ils ont vécu aux Pays-Bas, mais ils seraient maintenant rentrés en Russie. Ils ont un enfant, ce qui fait de Poutine un grand-père.

L'immense fortune de Vladimir Poutine

La cadette Ekaterina est une femme d’affaires. Elle gère un fonds d’investissement d’1,7 milliard de dollars. Elle s’est mariée avec un très jeune milliardaire, lui-même fils du propriétaire d’une des plus grandes banques du pays. Le couple a ensuite divorcé et la fille Poutine a obtenu une partie de la fortune de son mari, soit 600 millions de dollars. Leurs avoirs vont donc être gelés aux Etats-Unis et en Europe mais on n’a aucune idée de ce que ça représente. On ne sait rien des sommes qu’elles auraient pu investir à l’étranger et qu’elles risquent de perdre.

Tout ce que l’on sait, c’est que leur père Vladimir Poutine les a certainement mises à l'abri du besoin parce qu’il est immensément riche. Récemment, Elon Musk, le patron de Tesla, a été interrogé sur la question de savoir qui est l’homme le plus riche du monde. Et il a répondu: “Ce n’est pas moi, c’est Vladimir Poutine”. Ce qui laisse de belles perspectives financières à Maria et Ekaterina.

Nicolas Poincaré