RMC

Harley-Davidson délocalise une partie de sa production hors des Etats-Unis

Les fameuses motos "made in USA" sont nées il y a 117 ans à Milwaukee, dans le Wisconsin.

Victime de la guerre commerciale lancée par Donald Trump, le constructeur emblématique de motos américaines Harley Davidson a annoncé lundi délocaliser une partie de sa production pour échapper aux tarifs douaniers instaurés par Bruxelles en représailles à ceux de Washington.

La célèbre marque de motos, née il y a 117 ans, a déploré que les taxes douanières européennes soient passées de 6% à 31% sur ses produits entrant sur le marché européen, ce qui renchérit le prix au détail de chaque véhicule de 2.200 dollars. 

Icône d'un certain savoir-faire américain, la célèbre marque de motos Harley-Davidson a annoncé lundi qu'elle était victime de la guerre commerciale - cette fois-ci avec l'Europe - et qu'elle envisageait de transférer une partie de sa production en dehors des Etats-Unis.

Le constructeur de Milwaukee, dans le Wisconsin, qui vend beaucoup de ses motos en Europe (40.000 par an), est frappé de droits de douane de 25% par l'Union européenne en représailles des taxes américaines sur l'acier et l'aluminium. Le constructeur n'a pas indiqué si sa décision aurait des conséquences sur les emplois du groupe aux Etats-Unis.

Jean-Bernard Cadier avec AFP