RMC

Inde: un pont qui venait de rouvrir s'effondre, au moins 137 personnes meurent

Un pont s'est effondré en Inde causant la mort d'au moins 137 personnes.

Un pont s'est effondré en Inde causant la mort d'au moins 137 personnes. - Sam PANTHAKY / AFP

Au moins 137 personnes, dont une cinquantaine d'enfants, sont mortes en Inde, dimanche, dans l'effondrement d'un pont piétonnier qui enjambait une rivière dans l'ouest du pays. Une fête religieuse se déroulait sur le pont, qui venait de rouvrir au public avec des rénovations.

Terrible accident dans l'ouest de l'Inde, dimanche. Des centaines de personnes participaient à une fête religieuse sur un pont et aux alentours, quand les câbles qui le soutenaient ont cédé. Au moins 137 morts ont été dénombrés, dont une cinquantaine d'enfants.

Ce pont piétonnier suspendu, de l'époque coloniale, mesurait 233 mètres de long. Il avait rouvert au public mercredi dernier, après des rénovations. D'après Sandeepsinh Jhala, chef de la municipalité de Morbi (où était situé le pont), aucun certificat de conformité n'a été délivré.

Opération de sauvetage toujours en cours

Le chef de la police a, lui, affirmé que plus de 130 personnes avaient été secourues et qu'au moins 15 d'entre elles sont à l'hôpital. Une opération de sauvetage avec des plongeurs, embarcations et des dizaines de soldats est toujours en cours ce lundi.

Le gouvernement de l'État a nommé une équipe de cinq enquêteurs pour déterminer les causes de l'effondrement du pont. Une plainte contre X pour homicides involontaires a été déposée. Neuf personnes en lien avec l'effondrement du pont ont été arrêtées, ce lundi.

Selon des informations de presse, l'entrepreneur serait Oreva, un groupe basé à Morbi. Le département du tourisme du Gujarat décrit le "grand pont suspendu" comme une "merveille artistique et technologique".

Des accidents de pont fréquents

Selon des images de surveillance, la structure s'est balancée avant de céder, précipitant des dizaines de personnes dans la rivière.

Le Premier ministre Narendra Modi, qui se trouvait au Gujarat, dont il est originaire, s'est dit "profondément attristé par cette tragédie" et a annoncé des indemnisations pour les victimes. Il devrait se rendre sur place mardi.

Les accidents impliquant des infrastructures anciennes et mal entretenues sont fréquents en Inde, notamment les ponts. En 2016, la rupture d'une passerelle au-dessus d'une rue animée dans la ville de Calcutta (est) avait causé la mort d'au moins 26 personnes.

AB avec AFP