RMC

"Je me suis retrouvé à déterrer des cadavres au Rwanda et j'ai encore cette odeur sur moi": l'émotion de de Raphaël Glucksmann sur RMC

Le député européen était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC ce 27 mai 2021.

C'est un témoignage cru et puissant. Invité de Jean-Jacques Bourdin, ce jeudi, l'eurodéputé Raphaël Glucksmann (Place publique) a estimé qu'Emmanuel Macron "a rendez-vous avec l'histoire" au Rwanda et doit "au nom de la France présenter des excuses aux victimes du génocide" en 1994.

Le président français, arrivé jeudi matin au Rwanda pour une visite hautement symbolique, destinée à finaliser la réconciliation entre les deux pays après plus de 25 ans de tensions diplomatiques liées au rôle joué par la France dans le génocide des Tutsi de 1994, "a rendez-vous avec l'histoire, comme Jacques Chirac avait rendez-vous avec l'histoire au moment de son discours du Vél' d'Hiv'", a souligné RMC l'ancienne tête de liste du PS aux européennes. 

"Notre Etat était du côté des bourreaux"

"Il doit au nom de la France présenter des excuses aux victimes du génocide, il doit surtout dire la vérité" et "faire un discours sur le génocide qui va mettre fin au mensonge d'État", a-t-il ajouté, avant de livrer son témoignage de la vérité de ce génocide.

Face à Jean-Jacques Bourdin, l'eurodéputé confie: 

"J'ai parcouru les fosses communes du Rwanda. J'avais 20 ans. Et je me suis retrouvé à déterrer des cadavres dans une fosse sceptique à Kigali. J'ai encore sur moi cette odeur des cadavres en putréfaction. Il y avait les robes de femmes violées qui étaient soulevées et qui étaient mises de côté dans les chiottes. Il y avait un pays tapissé de cadavre. Et notre Etat était du côté des bourreaux". 

RMC vous propose de retrouver ce témoignage ci-dessus en vidéo.

Xavier Allain avec AFP