RMC

La natalité au plus bas en Chine depuis 1949: pourquoi les Chinois ne font plus d'enfants

Seulement 10,62 millions de naissances l'année dernière en Chine. Un chiffre historiquement bas qui s'explique en partie par la hausse du coup de la vie.

10,62 millions de bébés chinois sont nés en 2021, soit 1,38 million de moins qu’en 2020. C’est la cinquième année consécutive de baisse de la natalité. Et c’est même le nombre le plus bas depuis la naissance de la République populaire de Chine en 1949.

Pékin a beau tout essayer pour relancer la natalité, en assouplissant sa politique de limitation des naissances, ça ne marche pas. La Chine a abandonné la politique de l’enfant unique, puisqu’il est possible d’avoir deux enfants depuis 2016, trois depuis 2021.

Mais rien n’y fait, les Chinois ne veulent pas faire plus d’enfants. A ce rythme, les démographes affirment que la part de la population en âge de travailler pourrait être réduite de moitié d'ici 2050. Si la natalité ne se redresse pas, la Chine sera vieille avant d’être riche.

>> Tous les podcasts d'Emmanuel Lechypre sur RMC

Une refonte du système du soutien scolaire

C’est surtout la hausse du coût de la vie qui dissuade les couples chinois de faire des enfants. Le coût de la vie, ainsi que le coût du logement et surtout le coût de l’éducation.

Pékin a même décidé de s’attaquer au très lucratif secteur du soutien scolaire privé. Le secteur pesait en 2018 quelque 220 milliards d'euros, selon le cabinet d'étude L.E.K. Consulting. Les entreprises de soutien scolaire devront dorénavant s'enregistrer en tant qu'associations à but non lucratif. Et elles ne pourront plus donner de cours le week-end, les jours fériés et pendant les vacances scolaires.

L’objectif est de soulager les parents obsédés par la réussite de leurs enfants, qui dépensaient sans compter dans le soutien scolaire. 

Emmanuel Lechypre