RMC

Michael Jackson: un nouveau documentaire choc accuse encore la star de pédophilie

RMC
Des témoignages de deux hommes affirmant avoir été victimes d'abus sexuels de la part de la légende Michael Jackson, mort en 2009, seront diffusés dimanche et lundi par HBO aux USA dans un documentaire inédit.

Un nouveau documentaire sur Michael Jackson contenant de graves accusations de pédophilie ternit encore un peu plus la réputation du roi de la pop. "Leaving Neverland", le documentaire de quatre heures réalisé par le Britannique Dan Reed, est diffusé en deux parties, dimanche et lundi, aux Etats-Unis sur la chaîne HBO.

Il sera diffusé en France le 21 mars à 21h sur sur M6, suivi d'un débat, sous le titre français "Michael Jackson: la parole aux victimes". Le document explosif, diffusé quasiment 10 ans après son décès le 25 juin 2009, inclut les témoignages de deux hommes qui affirment avoir été victimes d'abus sexuels de la part du chanteur alors qu'ils avaient sept et dix ans.

"La deuxième nuit il a commencé à me toucher la cuisse, puis mon entrejambe"

Ce n'est pas la première fois que Michael Jackson est accusé de pédophilie mais dans ce documentaire, les 2 hommes témoignent à visage découvert et sous leur vraie identité, un document fort et rare.

James Safechuck, 41 ans aujourd'hui, et Wade Robson, 36 ans racontent face caméra comment ces 7 ans de relations sexuelles pour ce dernier ont commencé à la fin des années 80.

"Mes parents m'ont autorisé seul avec lui à Neverland. La deuxième nuit il a commencé à me toucher la cuisse, puis mon entrejambe à travers mon pantalon."

Wade Robson avait 7 ans à l'époque, son idole 31. Il l'a manipulé dit-il:

"Il disait qu'il m'aimait, et que si les gens découvraient nos relations sexuelles, on ne pourrait plus jamais se voir et qu'on finirait tous les deux en prison, jusqu'à la fin de nos jours."

"Je l'aimais sur bien des aspects. Et en même temps, je savais que Michael me faisait des choses qui n'étaient pas saines"

Ce secret est encore difficile à révéler aujourd'hui pour l'autre victime James Safechuck :

"Je l'aimais sur bien des aspects. Et en même temps, je savais que Michael me faisait des choses qui n'étaient pas saines. C'est très difficile de ressentir ces deux choses en même temps. Je me bats encore aujourd'hui avec ça."

Ces témoignages sont truffés de mensonges pour la famille Jackson qui a porté plainte et réclame 100 millions de dollars.

Nicolas Traino (avec James Abbott)