RMC

Migrants: en Allemagne, les habitants se mobilisent pour venir en aide aux réfugiés

L'Allemagne fait face à un afflux sans précédent de demandeurs d'asile, dont le nombre pourrait atteindre 800 000 en 2015. Officiellement, le gouvernement allemand explique maîtriser cet afflux record de réfugiés. Mais sur le terrain, les autorités sont débordées comme a pu le constater RMC à Berlin.

C'est "le plus grand défi européen" selon l'Allemagne. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande se retrouvent ce lundi en fin d'après-midi à Berlin. Objectif: donner une nouvelle impulsion franco-allemande pour répondre à la crise des migrants. Il faut dire que l'Allemagne doit faire face à un afflux sans précédent de demandeurs d'asile, près de 800 000 en 2015. Officiellement, le gouvernement allemand explique maîtriser cet afflux record de réfugiés. Mais sur le terrain, les autorités sont débordées.

A Berlin par exemple, plus de 400 réfugiés viennent s’enregistrer chaque jour au bureau des Affaires sociales avant d’être répartis dans tout le pays. Mais les foyers d'accueil affichent complet alors des habitants se mobilisent pour leur venir en aide. Ainsi, depuis des semaines, les bénévoles de l’initiative "Moabit Hilft !" s'activent tous les jours pour offrir un repas, des vêtements et du réconfort aux réfugiés.

"On a besoin d'argent"

Face à l’ampleur de la tâche, Dianna Henniges, la porte-parole du mouvement, se sent abandonnée: "Nous n'avons pas reçu un seul euro du Sénat berlinois ! Nous commandons pourtant chaque jour pour 2 000 euros de marchandises, de nourriture et de médicaments. Tout cela grâce à des dons privés". Dans le quartier de Wilmersdorf, l'organisation ESB a transformé l’ancienne mairie en logement d’urgence. Mais tout n'est pas encore opérationnel avoue Detlef Kühn, son représentant berlinois.

"Il n'y a pas de vraies douches dans cette mairie. Tout le monde dort dans des tentes. On a aussi un manque de serviette, regrette-t-il notamment. Ce sont des choses banales que l'on doit acheter mais pour cela on a besoin d'argent". Le maire du quartier, Reinhard Naumann, ne ménage pourtant pas ses efforts pour améliorer les capacités d'accueil. Un véritable défi pour la capitale allemande. D'autant plus que, selon les dernières prévisions, Berlin devrait accueillir plus de 40 000 réfugiés cette année.

Adrien Godet avec Maxime Ricard