RMC

Mort de George Floyd: nouvelle nuit d'émeutes à travers les Etats-Unis, un mort à Indianapolis

La situation se tend aux Etats-Unis où les émeutes embrasent désormais tout le pays après la mort de George Floyd, un afro-américain tué lors de son interpellation par la police.

Centre névralgique des manifestations, la ville de Minneapolis a annoncé hier un déploiement de policiers sans précédent avec la mobilisation générale des 13.000 soldats de la Garde nationale de l'Etat du Minnesota. Pendant ce temps, les émeutes se poursuivent à travers les Etats-Unis, malgré l'arrestation du policier impliqué dans la mort de George Floyd, cet Afro-Américain dont le décès a ravivé les plaies raciales des Etats-Unis.

A Los Angeles, Atlanta, Philadelphie Chicago et dans 22 autres villes américaines, un couvre-feu a été décrété. Une personne a été tuée après avoir été visé par des tirs à Indianapolis a assuré la police, précisant qu’aucun policier n’était impliqué dans l’incident. A New York, une voiture de police a foncé dans des barrières derrière lesquelles des manifestants s’étaient rassemblés.

Charge de police

L’état d’urgence a été déclaré dans le comté de Los Angeles. A Minneapolis ou tout a démarré après la mort de George Floyd, les milliers de soldats de la garde nationale ont, contrairement à la veille, chargé les manifestants pour faire respecter le couvre-feu.

Le président américain Donald Trump a dénoncé samedi les émeutes de la nuit de vendredi comme l'œuvre de "pilleurs et d'anarchistes" : "La mort de George Floyd dans les rues de Minneapolis est une grave tragédie", Mais il a ajouté que sa mémoire était "déshonorée par les émeutiers, les pilleurs et les anarchistes", et appelé à "la réconciliation, pas la haine, la justice, pas le chaos".

Martin Bourdin (avec Guillaume Dussourt)