RMC

"On est aussi nuls que les autres": la COP27 aboutit à des accords décevants

Les dirigeants des pays du monde entier avaient rendez-vous en Egypte ces dernières semaines pour tenter de trouver des solutions au dérèglement climatique, lors de la COP27. Mais les engagements conclus sont "décevants" selon l'UE.

Tout ça pour ça? Après des négociations difficiles qui ont débordé du calendrier prévu, la COP27 s'est terminée dimanche avec un texte très disputé sur l'aide aux pays pauvres affectés par le changement climatique, mais aussi sur un échec à fixer de nouvelles ambitions pour la baisse des gaz à effet de serre.

Ouverte le 6 novembre à Charm el-Cheikh, en Egypte, la conférence de l'ONU sur le climat est devenue l'une des COP les plus longues de l'histoire en prenant fin dimanche à l'aube. "Ça n'a pas été facile" mais "nous avons finalement rempli notre mission", a souligné son président, le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukri.

Une déclaration finale, fruit de nombreux compromis, a été adoptée, appelant à une réduction "rapide" des émissions mais sans ambition nouvelle par rapport à la COP de Glasgow en 2021.

"Nous devons drastiquement réduire les émissions maintenant, et c'est une question à laquelle cette COP n'a pas répondu", a regretté le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. L'Union européenne s'est dite "déçue", alors que le Premier ministre britannique Rishi Sunak a appelé à en "faire plus".

"On ne peut pas dire que la France ait montré l'exemple dans ce domaine depuis dix ans"

"Ça a été un flop", analyse Olivier Truchot dans Les Grandes Gueules. L'avocat Charles Consigny n'est pas plus convaincu, et s'inquiète pour l'avenir. "Je suis consterné par le résultat de ce sommet", lance-t-il estimant que "rien n'avance".

"Je crains qu'aujourd'hui, il y ait un tel niveau de corruption dans un certain nombre de pays, et de nullité dans d'autres, dans les classes gouvernantes, qui fait qu'on ne peut pas avancer. Et on ne peut pas dire que la France ait montré l'exemple dans ce domaine depuis dix ans. On est aussi nuls que les autres."

Le président français Emmanuel Macron a proposé un sommet à Paris avant la COP28 prévue fin 2023 à Dubaï, pour "un nouveau pacte financier" avec les pays vulnérables.

J.A. et AFP