RMC

Plainte contre Le Drian: les familles de femmes et enfants de jihadistes retenus en Syrie espèrent "ouvrir une petite brèche"

Des familles de femmes et d'enfants de jihadistes français retenus dans des camps kurdes en Syrie ont porté plainte contre le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian pour "omission de porter secours", mettant en cause l'inaction du gouvernement dans ce dossier politiquement sensible.

Dix familles ont déposé plainte pour "omission de porter secours" auprès de la Cour de justice de la République (la CJR) contre Jean-Yves Le Drian. Les plaignants, une dizaine de familles au total, reprochent au chef de la diplomatie française de refuser, de manière "pesée, volontaire et intentionnelle", de rapatrier ces femmes et enfants de jihadistes français retenus dans des camps kurdes en Syrie alors qu'ils sont "en situation de péril".

"Je n'ai pas du tout envie que ma sœur reste là-bas"

Le ministère français des Affaires étrangères s'est défendu lundi de toute inaction dans ce dossier, tout en soulignant que sa "priorité" était le retour des mineurs orphelins ou isolés. Mais Sabrina qui fait partie des plaignants ne comprend pas la réponse du quai d'Orsay. Sa soeur est dans un camp kurde en Syrie avec son neveu de 3 ans:

"On en arrive à penser que le gouvernement laisse traîner les choses en espérant écumer le nombre d'enfants et d'adultes là-bas en les laissant mourir. Ma sœur me disait qu'elle a l'impression qu'ils veulent qu'ils meurent tous ou que Daesh revienne les chercher. Et c'est ce qui va arriver. Je n'ai pas du tout envie que ma sœur reste là-bas, j'ai peur. On a l'impression d'avoir un mur face à nous. J'espère que cette plainte pourra creuser une petite brèche".
Marion Dubreuil (avec P.B.)