RMC

Plus de 170 migrants secourus par l'Ocean Viking en deux jours au large de la Libye

Vendredi et samedi, le bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) a secouru 170 migrants au large des eaux libyennes.

En moins de 48 heures, le nouveau bateau affrété par SOS méditerranée et MSF, l'Océan Viking a porté secours à 170 personnes aux larges des côtes libyennes. 85 migrants ont été sauvés vendredi matin, 85 samedi. Ils sont tous d'origine sub-saharienne.

Pour le moment, le navire continue à surveiller la zone. "La météo est clémente et favorise les départs. Il est important que le navire reste sur la zone puisqu'il est en capacité d'accueillir de nouveaux naufragés qui viennent de vivre un traumatisme. Le traumatisme de ce qu'ils ont vécu en Libye et le traumatisme de cette traversée éprouvante", a indiqué à RMC Fabienne Lassalle, directrice adjointe de SOS Méditerranée.

Salvini envoie une lettre à la Norvège

Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, qui a fait éclater jeudi la coalition populiste en Italie et mène déjà campagne en vue de probables élections à l'automne, a immédiatement adressé un courrier au gouvernement de la Norvège, dont le navire Ocean Viking bat pavillon.

"L'Italie n'est pas juridiquement tenue, ni disposée à accueillir les immigrés clandestins non identifiés, se trouvant à bord de l'Ocean Viking", a-t-il écrit.

Oslo n'a pas réagi dans l'immédiat, mais le ministre norvégien de la Justice et de l'Immigration, Jøran Kallmyr (droite populiste), a déclaré à la télévision publique que les migrants devaient être "ramenés en Afrique, en Tunisie ou en Libye".

Marion Dubreuil (avec Paulina Benavente)