RMC

Pourquoi l'ancienne star de la télévision américaine, Bill Cosby, a été libérée de prison

"LE PORTRAIT DE POINCA" - La star de la télé américaine a été libérée de prison mercredi. Sa condamnation pour viol a été annulée.

Il est sorti du pénitencier mercredi et il est aussitôt rentré chez lui. Il n’a rien dit devant les caméras de télévisions, mais il a fait le V de la victoire. Bill Cosby a 83 ans, c'est une énorme star de la télévision américaine, venu de l’humour et du stand-up. En 1964, il a été le premier noir vedette d’une serie télé, puis dans les années 80, il a lancé sa propre sitcom, le Cosbyshow, premiere série joué à 100% par des acteurs afro-américains. Il avait l’image à l'époque du père de famille idéal.

Même s’il s'était lancé dans une campagne qui n’a pas fait l'unanimité. Il a milité pour encourager les noirs à faire moins d’enfants, pour, disait-il, sortir de la pauvreté. Alors que lui-même avait cinq enfants avec sa femme, plus une sixième hors mariage. Malgré tout, sa cote de popularité est toujours restée au sommet.

60 témoignages contre lui

Puis est arrivé le mouvement #Metoo, la parole des femmes qui se libère contre les prédateurs sexuels. Et Bill Cosby a été accusé d’agression par une femme puis deux, puis dix, puis soixante. Soixante femmes ont témoigné contre lui. Mais la plupart des faits étaient prescrits et il n’a été poursuivi finalement que pour un viol. Une coach sportive qu’il avait amenée chez lui en 2004 avant de la droguer et d’abuser d’elle.

Pour cette affaire, il a été jugé en 2018 et condamné. Mais mercredi, la cour suprême de Pennsylvanie a annulé cette condamnation et ordonné sa libération immédiate. Pourquoi? Parce qu’un premier procureur, il y a des années, avait décidé de ne pas le poursuivre, mais l’avait encouragé à témoigner sur ses problèmes de drogue et de violence. Puis finalement, ce témoignage a été utilisé contre lui lorsque finalement un autre procureur a décidé de le poursuivre plusieurs années après.

La cour suprême a jugé que c’était un affront au principe fondamental de l’équité. Autrement dit, qu’il s’était fait avoir et que ce n'était pas juste. Désormais, il est donc libre et probablement à l'abri de nouvelles poursuites.

Plusieurs des femmes qui ont accusé Bill Cosby se sont dit dégoûtées mercredi soir. L’actrice Rosanna Arquette, très impliquée dans le mouvement #Metoo a twitté : “Bill Cosby reste un violeur malfaisant”.

Nicolas Poincaré