RMC

Qui est Kim Yo-jong, la petite sœur du dictateur nord-coréen, Kim Jong-un?

LE PORTRAIT DE POINCA -  La jeune soeur du dictateur Nord Coréen, Kim Jong-un, pourrait être amenée à lui succéder.

Elle apparaît désormais effectivement comme l'héritière de la dynastie nord-coréenne. La seule dynastie communiste du monde, dans le pays qui est accessoirement aussi la pire dictature du monde. 

Elle s’appelle Kim Yo-Jong, elle est née entre 1987 et 1989, on ne sait pas exactement. Ce qui lui fait 31 ou 33 ans. Elle est la petite-fille du fondateur du pays, Kim Il-sung, le grand leader, et elle est la fille du suivant Kim Jong-il, le camarade général, et la petite sœur de Kim Jong-un, l'actuellement président, le “Maréchal, leader suprême”. Titre ronflant pour un gros jeune homme, qui a l’air ballot, mais il ne faut pas se fier aux apparences. Il n’a que 36 ans. Mais si l’on parle déjà de sa succession, c’est parce qu’on le dit malade, mal opéré du cœur au printemps dernier. La petite sœur a donc pris du galon ces derniers mois, si l’on en croit la presse sud-coréenne et japonaise. 

Elle parle Français

Longtemps dans l’ombre, chargée de la propagande et de la construction de la légende de son frère. Elle serait aujourd’hui au bureau politique du parti des travailleurs. Et surtout une sorte de chef de cabinet à la présidence auprès de son frère. Un frère avec qui elle a grandi. Son père les avaient envoyés sous un faux nom faire leur étude dans un pensionnat suisse. C’est pour cela qu’elle parle Français. 

On l’appelle la princesse, elle apparaît très sur d’elle sur les rares images que l’on a. Elle a participé à l'intégralité des rencontres entre Kim Jong-un et Donald Trump, signe de la confiance que lui accorde son frère. Et ca vaut mieux pour elle, parce qu’ils avaient un demi-frère, que le jeune dictateur a fait disparaître. Deux jeunes femmes l’ont mortellement empoisonné dans un aéroport de Malaisie. Ils avaient aussi un oncle qui faisait de l’ombre. Il a été exécuté sans procès. Faire partie de la famille des Kim, n’est pas une garantie de tranquillité.

Rien n’est écrit d’avance dans ce royaume communiste, mais il y a là-bas une jeune femme qui se prépare peut-être à devenir la première dictatrice communiste du monde.

Nicolas Poincaré