RMC

Réunion de crise au sein de la famille royale: 80% des Britanniques estiment qu'aucun soutien financier ne doit être accordé à Meghan et Harry

La reine d'Angleterre tient une réunion de crise ce lundi dans sa résidence de Sandringham à quelques centaines de km au nord de Londres, après que Harry et Meghan aient décidé de se mettre en retrait de leurs obligations royales.

Une réunion qui alimente les débats outre-manche. Parmi les sujets à l’ordre du jour: les revenus du couple, des titres royaux. Plus de 80% des Britanniques estiment qu’aucun soutien financier ne doit être accordé à Meghan et Harry, selon un sondage YouGov.

John espère que la reine sera intraitable: "Ils ont de l’argent du Duché de Cornouailles et s’ils veulent devenir indépendants, ils ne doivent plus percevoir cet argent, ni profiter du Cottage de Windsor. Ce n’est pas bien, il y a un problème là".

Une indépendance, qui sera sans doute impossible à obtenir: c’est ce que pense cet habitant de Sandringham dans l’est de l’Angleterre, là où doit avoir lieu la réunion. "S’ils veulent se retirer, nous ne devrions pas payer pour leur sécurité mais franchement, je ne vois pas comment ça pourrait se faire. Le prince Harry est de la famille royale, c’est comme ça".

"Ce serait pratiquement une déclaration de guerre"

Bien d’autres questions se posent, selon Thomas Pernette, journaliste spécialiste des têtes couronnées au magasine Point de vue.

"Ils ont de l’argent du Prince de Galles, donc vont-ils se lancer dans le business, dans les affaires? Et vont-ils pouvoir utiliser leur nom, leur titre et leur image? Ce serait très compliqué pour la famille royale. Ce serait pratiquement une déclaration de guerre".

Meghan est actuellement au Canada. Elle devrait participer à la réunion de ce lundi par conférence téléphonique.

Soisic Michaut et Anne-Sophie Balbir (avec C.P.)