RMC

Scandinaves décapitées au Maroc: le parquet demande l'exécution des meurtriers

RMC
Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été sauvagement tuées alors qu'elles campaient sur un site isolé dans des montagnes du Haut Atlas.

La peine de mort "avec exécution" effective a été requise mercredi contre les trois Marocains radicalisés qui ont avoué avoir décapité deux touristes scandinaves en décembre 2018 au nom du groupe Etat islamique.

Les trois hommes avaient été condamnés en première instance, le 18 juillet, à la peine capitale qui reste théorique au Maroc du fait d'un moratoire en vigueur depuis 1993. 

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été sauvagement tuées alors qu'elles campaient sur un site isolé dans des montagnes du Haut Atlas. 

Un total de 24 prévenus sont jugés depuis fin aout par la cour d'appel de Salé, près de Rabat, pour leur implication directe ou indirecte dans cet acte que l'EI n'a jamais revendiqué.

Mercredi, le procureur a requis la peine de mort pour un quatrième homme qui avait pris part à l'équipée dans le Haut-Atlas mais avait quitté le trio avant la tuerie. Condamné à la perpétuité en première instance, cet accusé a plusieurs fois démenti toute responsabilité dans les décapitations commises après son départ.

La rédaction de RMC (avec AFP)