RMC

Tutelle de Britney Spears: son avocat lance une nouvelle procédure

Cette bataille judiciaire incroyable qui oppose Britney Spears à son père. La star américaine veut s’émanciper de la tutelle de Jamie Spears. La procédure a été lancée lundi.

Britney Spears va-t-elle réussir à s’émanciper de la tutelle de son père. Une tutelle qu’il exerce sur elle depuis maintenant 13 ans, soit le tiers de la vie de la star. En fait, son père gère tout depuis 2008, sa vie professionnelle comme sa vie personnelle. Il a la main sur son patrimoine, 60 millions de dollars quand lui ne lui donne que 2000 dollars par semaine pour vivre pourtant, c'est bien elle qui fait rentrer l'argent.

La star n'a pas le droit d'aller chez le coiffeur ou la manucure. Son père contrôle également qui elle voit. Et, il lui aurait même interdit d’enlever son stérilet au moment où elle souhaitait avoir un troisième enfant.

>> A LIRE AUSSI - "Je veux juste reprendre ma vie": pourquoi Britney Spears demande à un tribunal de lever sa tutelle

Alors ces dernières semaines, tout s’est un peu accéléré dans cet incroyable feuilleton judiciaire. Le 23 juin, Britney Spears sort du silence. "J’ai dit au monde dont j’allais bien, mais je suis traumatisée, je ne suis pas heureuse", explique-t-elle. En larmes, elle décrit pendant de longues minutes un calvaire, affirme par exemple avoir dû prendre des médicaments contre son gré et avoir été forcée à travailler.

Elle dénonce pour la première fois une tutelle "abusive". Et enfonce le clou dans un long message posté sur instagram il y a 10 dix jours, elle annonce arrêter la scène tant que son père sera son tuteur.

Pourquoi est-elle sous tutelle ?

Pour le comprendre, il faut remonter à 2007. La chanteuse américaine est en pleine gloire. Mais elle multiplie les bêtises. Accidents de voiture, accès de violence. Les paparazzis la suivent jour et nuit. Et un soir, tout dérape. Elle décide d'entrer dans un salon de coiffure pour se raser la tête. Les images vont faire le tour du monde.

On s’inquiète alors pour sa santé mentale. Dans le même temps, elle perd la garde de ses enfants, fait plusieurs séjours en hôpital psy. Le diagnostic tombe, troubles psychiatriques. C’est là que son père obtient sa tutelle en janvier 2008.

Mais malgré cette tutelle, la star poursuit sa carrière. C'est ce qui est le plus surprenant pour une personne considérée comme incapable de gérer sa vie. En 13 années, elle ne va jamais cesser de travailler. C’est d’ailleurs l’un des axes de sa défense. Elle produit trois albums, plein de tubes, fait aussi des concerts à Las Vegas, des concerts très lucratifs qui rapportent plusieurs millions d’euros.

Mais cet argent, eh bien elle n’en voit pas la couleur. Rappelons qu'elle ne touche que 2000 dollars par semaine.

Et ce qui est intéressant dans cette histoire, c’est que ce sont ses fans qui ont d’abord dénoncé cette situation avec le hashtag Free Britney. Ses fans sont convaincus que la star ne va pas bien, qu'elle envoie des appels à l'aide déguisés dans ses vidéos et photos sur les réseaux sociaux. Ils traquent les moindres indices.

Et la communauté prend de l'ampleur quand la star annonce vouloir arrêter les concerts, mais que son père la force à continuer. Dernièrement, c'est un documentaire du New York Times qui relance la polémique. On y apprend que Jamie Spears et ses avocats considèrent la tutelle comme un vrai modèle économique. Un vrai business.

Britney Spears peut-elle obtenir gain de cause ?

C’est très difficile. Aux Etats-Unis, ce sont les tribunaux qui nomment les tuteurs. Et ces tuteurs sont souvent de la famille. En 2020, on lui avait d’ailleurs déjà refusé le changement de tuteur. Britney Spears veut embaucher un expert-comptable indépendant. En tout cas, elle peut compter sur son nouvel avocat Matthew Rosengart, un avocat bien connu des stars qui a promis d'entreprendre des démarches agressives et rapides.

Lundi, il a lancé officiellement la procédure. Une nouvelle audience est prévue en septembre prochain.

Margaux Bourdin avec Guillaume Descours