RMC

Jean-Luc Mélenchon: "Qui à gauche a intérêt à empêcher le retour de Sarkozy?"

-

- - -

Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, lundi matin.

Crise de la droite, nucléaire, place d'Europe Ecologie - Les Verts au sein du gouvernement: Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche, était l'invité de BFMTV et RMC, lundi matin.

"Je ne vois pas qui, à gauche, a intérêt à empêcher Nicolas Sarkozy de revenir", a-t-il commenté. "S’il y a un problème avec Sarkozy, il est forcément à droite. Dans le passé, on a souvent vu la droite régler ses comptes à coup de dénonciations, à coup de boules puantes."

"Il y a un truc avec les enregistrements à droite. Ils sont trois dans une pièce et il y en a un qui enregistre les autres. Il y avait déjà Liliane Bettencourt écoutée par son loufiat...", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon, revenant sur l'affaire des enregistrements de Patrick Buisson dans lesquels on peut notamment entendre des conversations de Nicolas Sarkozy avec des proches.

"Sur le fond de l'affaire, la superstructure de notre pays est entrée en décomposition", a estimé le co-président du Parti de gauche, jugeant que cette "crise de la droite est un aliment pour l'extrême droite".

Une alliance avec les écologistes?

Dans un tout autre registre, Jean-Luc Mélenchon a fait un geste très clair en direction des Verts, les appelant à prendre la tête de l'opposition de gauche et donc à sortir du gouvernement, pour mieux s'allier avec lui

"Je suis certain que les écologistes vont sortir du gouvernement. Et ils n'auront alors qu'une seule solution: s'allier avec le Parti de gauche", a encore commenté Jean-Luc Mélenchon. "Ils pourront même prendre la tête de la grande opposition de gauche", a-t-il ajouté.

N'y a-t-il pas une contradiction pour Jean-Luc Mélenchon à s'allier avec les écologistes dans certaines communes, après avoir soutenu le nucléaire? "Je vais vous dire aussi, jusqu'à l'âge de cinq ans, j'ai cru au Père Noël", a-t-il fulminé, concedant avoir soutenu à une époque le nucléaire. Mais aujourd'hui, "nous devons changer de mode de production de l'énergie", a-t-il exhorté.

Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter
Follow @JJBourdin_RMC

Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect
Tweet #Bourdindirect

La rédaction