RMC

L’élection de Trump crédibilise les populismes européens

-

- - AFP

Mur anti-migrants, discours raciste, certaines idées de Donald Trump se rapprochent de celles des populistes européens. Le 45e président des Etats-Unis pourrait-il faciliter la tâche des populistes européens? L'analyse de Pierre Melandri, spécialiste de politique américaine.

"La victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle est bien la victoire d’un mouvement populiste qui s’oppose directement aux élites, à l’establishment et qui présente les deux traits essentiels du populisme. C’est un mouvement qui se veut une reconquête par le peuple d’un pouvoir politique qui lui a été dérobé par les élites.

Le deuxième trait est le réflexe nativiste de préservation identitaire. Les gens qui ont voté Trump sont des gens qui se sont sentis tout au long des dernières décennies déclassés sur le plan économique et de plus en plus isolés, perdus et en colère sur le plan identitaire.

Ça prouve que l’Amérique est devenue un pays ordinaire. C’est le problème des démocraties industrielles: l’Amérique, qui se voulait exceptionnelle, est confrontée aux à-coups de la mondialisation, aux problèmes des importations qui peuvent détruire des emplois, à l’immigration qui fait que la société change, et puis il y a aussi la peur du terrorisme.

Les démocrates n’en ont pas tenu compte, ils ont fait ce que fait la gauche européenne: de la diversité culturelle mais ils ont un peu oublié la diversité économique. C’est très bien de défendre le droit des minorités mais cela s’est fait au détriment de la défense des travailleurs de base qui sont le fondement du parti démocrate.

"Les Etats-Unis sont confrontés aux retombées de la crise comme les autres pays d'Europe"

Les Etats-Unis se voulaient 'exceptionnalistes', ils voulaient représenter une expérience à part. On voit qu’ils sont comme les autres pays d’Europe, confrontés aux retombées de la crise qui a été surmontée mais pour la plupart des gens les problèmes persistent.

Il est certain que l’élection de Trump donne une forme de tonus aux mouvements populistes. A plus long terme tout dépendra du résultat. S'il est trop radical, ça peut dissuader de tenter l’expérience.

L’élection de Trump crédibilise les populismes européens. Ça donne la preuve que cela peut arriver dans un pays qui se veut un modèle de démocratie. Le problème sera de voir le comportement de Trump. S’il se comporte de façon modérée cela crédibilisera ces partis.

Si inversement Trump échoue, cela peut démontrer que ce n’est pas la solution. Mais l’histoire nous le dira. Trump est imprévisible, il a très peu de conseillers, il se fie à son instinct".

Propos recueillis par Paulina Benavente