RMC

La rentrée, saison des divorces? "On est partis ensemble en vacances, on n'est pas revenus ensemble"

-

- - CC/stokpic

Des sociologues ont observé aux Etats-Unis un pic des demandes de divorce à la fin de l'été. La bonne période pour de nouveaux départs?

Le retour des vacances est-il propice aux séparations. C'est en tout cas ce qu'ont constaté des sociologues américains. Maître Alexandre Boiché, en droit de la famille, le constate aussi: "La rentrée est une période où les gens remettent les choses à plat et prennent de bonnes résolutions. Il y a d'autres situations dans lesquelles vous avez des personnes qui ont vécu ensemble pendant l'été et se sont rendues compte qu'elles ne peuvent plus se supporter ou d'autres personnes qui n'ont pas vécu ensemble pendant l'été et qui se rendent compte qu'elles sont beaucoup mieux séparées qu'ensemble et qu'à partir de là ils prennent la résolution de divorcer".

Elise, elle, est partie en vacances avec son futur ex-mari et leurs enfants. Le couple a du se rendre à l'évidence: "On est partis ensemble, on n'est pas revenus ensemble. Les vacances sont vraiment venues clôturer le fait que l'on ne s'entendait pas et que ce n'était plus possible. Ça s'est fait comme toute séparation, avec de vraies moments difficiles mais les vacances ramenaient un peu de soleil et de détente dans ce moment de crise", explique-t-elle au micro de RMC.

"Envisager la nouvelle rentrée des enfants"

Le couple a aussi pu réfléchir plus sereinement à une nouvelle organisation pour les enfants: "Les vacances ont aussi permis ça, surtout envisager le changement d'école, la nouvelle rentrée de nos enfants... Tout ça, ça s'est réfléchi dans l'intérêt de chacun".

Elise et son mari ont aussi fait des séances de médiation familiale avec un psychothérapeute, Pascal Anger: "La rentrée, comme le premier janvier c'est le moment des résolutions, c'est une prise de conscience que quelque chose ne va pas, donc septembre peut être un moment où on décide de changer"

Se mettre d'accord, c'est aussi plus rapide: depuis mai 2016, les époux peuvent divorcer par consentement mutuel sans passer devant le juge.