RMC

Le Cameroun sous le choc après le meurtre d'au moins sept écoliers

Le Cameroun sous le choc après le meurtre d'au moins sept écoliers

Le Cameroun sous le choc après le meurtre d'au moins sept écoliers - AFP

L'attaque a été menée samedi matin par une dizaine d'hommes munis d'armes de guerre, qui ont fait irruption à moto dans l'enceinte d'un complexe scolaire privé avant d'ouvrir le feu sur des élèves.

Le Cameroun était sous le choc au lendemain de l'attaque "horrible" d'une école par un commando qui a tué au moins sept enfants de neuf à douze ans dans leur classe, à Kumba, dans la région du Sud-Ouest anglophone, en guerre depuis près de trois ans.

Le porte-parole de l'armée, le colonel Cyrille Atonfack Guemo, a confirmé la mort d'un septième enfant. Le gouvernement avait affirmé dans un premier bilan que six enfants avaient été "assassinés" samedi "par des bandes armées terroristes sécessionnistes". 

L'attaque a été menée samedi matin par une dizaine d'hommes munis d'armes de guerre, qui ont fait irruption à moto dans l'enceinte d'un complexe scolaire privé avant d'ouvrir le feu sur des élèves. 

Depuis près de trois ans, des groupes séparatistes et l'armée s'affrontent dans les deux régions camerounaises du nord-ouest et du sud-ouest, où vit l'essentiel de la minorité anglophone, dont une partie s'estime marginalisée par la majorité francophone du pays.

La rédaction de RMC avec AFP