RMC

Le Top de Bourdin & Co

-

- - -

Lundi, la matinale de Bourdin & Co s'est attardée sur la chute à ski de Michael Schumacher, l'interdiction probable des spectacles de Dieudonné et sur le cannabis thérapeutique.

Michaël Schumacher dans un état critique

Le septuple champion du monde de Formule 1 a fait une chute, hier, alors qu’il skiait hors-piste, à Méribel. Sa tête a heurté un rocher. Il a été immédiatement hospitalisé au CHU de Grenoble. Michaël Schumacher souffre d’une hémorragie cérébrale. À 7h40, Pierre Amarenco, chef du service de neurologie à l’hôpital Bichat à Paris : "Une hémorragie cérébrale, c’est du sang dans le cerveau. Et selon la zone du cerveau touchée, on peut perdre la motricité ou la parole. S'il est opéré rapidement, il peut récupérer. Si c’est une hémorragie profonde et massive, l’opération doit attendre".

À 8h, Gernot Bauer, journaliste allemand : "Les Allemands sont très touchés. C’est le plus grand champion d’Allemagne. Il est très populaire et pas seulement pour son sport. Il est très calme et discret. L’Allemagne est sous le choc."

Faut-il interdire les spectacles de Dieudonné ?

Débat à 8h10 sur RMC. Oui, dit Jean-Marc Pujol, le maire de Perpignan. "Il suffit de regarder ce que dit Dieudonné. Il y a une connotation raciste et antisémite dans ses propos". Il y a sept mois, le maire de Perpignan a tenté de faire interdire le spectacle par arrêté municipal arguant d'une "menace sérieuse de trouble à l'ordre public" et d'une "incitation à la haine raciale". Mais cet arrêté du 16 mai 2013 avait été cassé par le tribunal administratif de Montpellier. "Y en a marre de tourner autour du pot" dit Jean-Marc Pujol. "Tweets antisémites, menaces de mort, je ne suis pas d’accord".
Anthony Cortès, président des jeunes socialistes dans les Pyrénées-Orientales, lui répond. "On nourrit ce que l’on veut combattre" dit il. "A l’époque à Perpignan, c’est l’interdiction qui a fait remplir la salle. Il y a un danger : celui d’alimenter le phénomène. Et dans une démocratie, le pire c’est de faire taire un humoriste. Moi je défends son statut d’artiste. La semaine dernière, je suis allé voir Gaspard Proust, ça va beaucoup plus loin et ça ne choque personne. On confond souvent Dieudonné l’artiste et Dieudonné le politique. Je condamne l’homme politique, pas l’artiste."
RMC s'est rendu dimanche au théâtre de la main d'or dans le 11ème arrondissement de Paris. Théâtre qui appartient à Dieudonné. Il y a donné une représentation. Le théâtre était plein. Antoine y était. Et pour lui "la quenelle n'a rien d'antisémite" explique t il à 7h30 sur RMC. Le geste popularisé par Dieudonné et controversé est "un geste pour montrer le mécontentement du pouvoir, contre les politiciens, comme un doigt d'honneur" dit il.
Invité sur RMC ET BFMTV à 8h35, Florian Philippot, vice-président du Front national, a refusé qant à lui de "défendre" qui que ce soit, se prononçant pour la liberté d'expression.

Faut-il autoriser les médicaments dérivés du cannabis pour soulager les souffrances de malades ou de personnes lourdement handicapées ?

Le combat d'une mère pour soulager sa fille, Lola, qui souffre d'une forme d’épilepsie rare et sévère.
Sandrine aimerait soigner sa fille de 10 ans, avec du cannabidiol, un dérivé du cannabis (sans les effets psychotropes). Ce médicament est autorisé dans certains pays européens (Royaume-Uni, Espagne) et aux Etats-Unis mais il est interdit en France. "Ma fille est au maximum du traitement alors quand on me dit qu'il y a une médecine alternative à coté, j'ai envie de lui donner" explique Sandrine à 8h sur RMC.
"Cannabis on voit le côté récréatif, non, on ne va pas donner un pétard à nos enfants. On demande à être accompagné et c'est normal". Sandrine a écrit à François Hollande. Il lui a été répondu que le dossier a été envoyé au ministère de la santé.

Les opinions du jour

Faut-il autoriser le cannabis thérapeutique ?

Les chroniques du jour

Les coulisses de la politique par Véronique Jacquier - Voeux 2014 : de quoi va parler François Hollande ?

La rédaction