RMC

Le Top de Bourdin & Co

Dès 10h retrouvez le Top de la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr

Dès 10h retrouvez le Top de la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr - -

Risque de guerre en Crimée, changement de gouvernement et affaire Copé sont dans le Top de Bourdin & Co.

"Si jamais ils attaquent, nous répondrons"

Des bruits de bottes résonnent en Ukraine, la Crimée occupée. Le bras de fer se poursuit entre la Russie et les occidentaux après la prise de contrôle de la Crimée, région autonome au sud de l'Ukraine. Vladimir Poutine a demandé au Conseil de la Fédération russe l'autorisation de "recourir aux forces armées" et Kiev a rappelé ses réservistes. La situation est très tendue sur place. Ce matin à 8h sur RMC, le Colonel Serguei Storozenko : "Si jamais ils attaquent, nous répondrons selon les règles que nous connaissons : d'abord nous les préviendrons, puis nous tirerons en l'air et enfin s'il le faut, nous répondrons à l'attaque".

Des milliers de soldats sans insigne bloquent les militaires ukrainiens dans leurs casernes de Crimée. "Tout le monde sait que ce sont des Russes", Anne Nivat, grand reporter, invitée de Jean-Jacques Bourdin à 8h10 sur RMC. "Parmi les 2 millions d'habitants en Crimée, il n'y a pas que des pro-russes. J'ai assisté à des regroupements en cachette de personnes anti-russes. Elles sont mécontentes de la présence de ces soldats mais n'osent pas le montrer. Ce sont les pro-Maïdan, en faveur du nouveau gouvernement de Kiev".

Le changement de gouvernement, c’est pour bientôt, ce sera entre les municipales et les européennes. Après l’avis de Jean-Marc Ayrault pour un gouvernement resserré, un calendrier se dessine. À 7h40, Thierry Mandon, le porte-parole des députés PS à l’Assemblée nationale, veut aller vite : "Après les municipales, il faudra tirer des enseignements. Il faut aller vite, il n’y a pas de temps à perdre. Un remaniement entre les municipales et les européennes, c’est envisageable. Et je ne vois pas l’intérêt de changer de Premier ministre".

Thierry Mandon annonce également les premières échéances du choc de simplification : "Fin mars, début avril, nous sortirons une vingtaine de mesures très fortes, très significatives. Par exemple sur les appels d’offre. Aujourd’hui, c’est une bureaucratie sans nom pour les TPE et PME. Demain, c’est terminé. Il suffira juste du numéro de Siret pour faire une offre".

Copé et sa déclaration solennelle. 4 jours après les révélations du Point qui l’accuse de favoritisme, de surfacturation pendant la campagne de 2012 au détriment de son parti, le patron de l’UMP a annulé son intervention ce matin sur RMC et BFM TV, il devait être l’invité de Jean-Jacques Bourdin de 8h35 à 9h30. Finalement, il parlera en fin de matinée. Pour dire quoi ? Selon nos informations, il va une fois de plus réfuter les accusations du Point, dénoncer "un coup tordu" comme il dit, destiné à le fragiliser. Peu probable qu’il annonce son départ de l’UMP :"Je ne m’attends pas à une démission, Copé, ce n'est pas De Gaulle, il n’a pas un comportement très gaullien, alors qu’il pourrait y retrouver un certain avantage", déclare Franz-Olivier Giesbert, directeur de la publication du Point, invité à 8h35 pour répondre au patron de l’UMP qui l’accuse d’être à l'origine d'une campagne contre lui : "Je récuse ce procès, s'il était innocent, il n'aurait pas réagi comme ça, en m'accusant".

Les Chroniques

RMC Politique avec V. Jacquier et B. Sananès -

La chronique éco de Jean-Marc Daniel - Ayrault et le programme économique du gouvernement

Le Parti Pris d'Hervé Gattegno - On ne fait pas à Copé le procès qu’il mérite

Les Opinions

Ukraine: la pression de l'UE sur Moscou est-elle suffisante ?

Remaniement: faut-il réduire le nombre de ministres ?

Copé : doit-il rester président de l'UMP ?

Etes-vous un adepte du "selfie" ?

Débat GG - La France a-t-elle raison de refuser le voile dans le foot ?

Réagissez sur le compte Twitter d’RMC avec le hashtag #BourdinDirect

Suivre @JJBourdin_RMC

La rédaction