RMC

Libération d'Isabelle Prime: "On n'avait plus de nouvelles, on se posait beaucoup de questions"

-

- - AFP

L'otage française Isabelle Prime, qui était retenue au Yémen depuis février 2015, a été libérée dans la nuit de jeudi à vendredi et devrait rejoindre la France dans les prochaines heures.

Elle était officiellement la dernière otage française dans le monde. Isabelle Prime a été libérée dans la nuit de jeudi à vendredi. Elle est arrivée ce vendredi à l'aube à Oman d'où elle doit regagner la France, selon l'agence officielle omanaise ONA.

D'après le communiqué, "Isabelle Prime est actuellement sous la protection des services français. Elle rejoindra notre pays dans les heures qui viennent." Son père s'est déclaré "heureux comme tout".

La jeune femme de 30 ans était retenue depuis février 2015 dans le pays. Elle a retrouvé la liberté cette nuit, d'après un communiqué de la présidence de la République.

"On se demandait si on allait la revoir"

Le 24 février 2015, la Française qui travaillait pour la société Ayala Consulting, spécialisée dans la conception de programmes de protection sociale, et son interprète Chérine Makkaoui avaient été kidnappées par des faux policiers à Sana'a.

"Je suis super contente", a témoigné une amie de l'ex-otage. "On n'avait plus de nouvelle, on se posait beaucoup de questions. On se demandait si on allait la revoir. Je suis heureuse. J'espère qu'elle va la récupérer en bonne forme."

Aucune information n'a filtré depuis sur l'identité des ravisseurs ni sur les conditions de sa libération, mais la présidence française a remercié tout particulièrement le sultanat d'Oman, petit pays frontalier du Yémen.

Les prises d'otages sont très fréquentes au Yémen où des centaines de personnes en ont fait l'expérience ces 15 dernières années.

E.B.