RMC

Marie-Arlette Carlotti, seule ministre en danger

-

- - -

Marie-Arlette Carlotti est arrivée en tête dimanche au 1er tour des législatives dans la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône. Mais son avance sur l'UMP Renaud Muselier est faible (2%) et elle risque de perdre son poste de ministre déléguée aux personnes handicapés.

Des membres du gouvernement, c’est elle qui est dans la position la plus délicate. La ministre déléguée en charge des personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti est arrivée en tête du 1er tour des législatives dimanche dans la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône avec 34,43% des voix, devant le député sortant, l'UMP Renaud Muselier (32,45%), élu depuis 1993. Un score dont elle s’est dite « fière » dimanche soir.

La carte interactive des résultats

« Les marseillais sont fiers d’avoir une femme ministre »

Mais cette courte avance la maintient cependant en danger, puisqu’une défaite au second tour lui couterait sa place de ministre. D’où son appel immédiat « au rassemblement du Front de gauche, des écologistes et de tous les républicains ». « Je n'ai pas gagné, je reste lucide car c'est une circonscription difficile », mais « je trouve que je ne suis pas trop mal placée. Les marseillais m'ont fait confiance, et je pense que s'ils m'ont fait confiance, c'est parce qu'ils sont fiers d'avoir une femme ministre à Marseille » a-t-elle déclaré à RMC.
Bien qu’il conserve toutes ses chances pour le second tour, notamment avec le report des voix des autres candidats de droite, Renaud Muselier a joué dimanche le rôle de la victime : « Tous les moyens sont organisés pour me faire tomber. De toute façon les combats difficiles je les ai toujours eus dans cette circonscription » pourtant redécoupée à l'avantage de la droite en 2010.

La Rédaction avec Lionel Dian