RMC

Martine Aubry promet "une autre France" en 2012

En clôture de l'université d'été de La Rochelle, le premier secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry a assuré dimanche que la droite allait bientôt être "débordée" par les propositions du PS qui veut construire une "autre France" en 2012. /Photo prise

En clôture de l'université d'été de La Rochelle, le premier secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry a assuré dimanche que la droite allait bientôt être "débordée" par les propositions du PS qui veut construire une "autre France" en 2012. /Photo prise - -

LA ROCHELLE, Charente-Maritime (Reuters) - Martine Aubry a assuré dimanche que la droite allait bientôt être "débordée" par les propositions du...

LA ROCHELLE, Charente-Maritime (Reuters) - Martine Aubry a assuré dimanche que la droite allait bientôt être "débordée" par les propositions du Parti socialiste qui veut construire une "autre France" en 2012.

En clôture de l'université d'été de La Rochelle, le premier secrétaire du PS a demandé aux présidentiables de ne pas précipiter le temps des candidatures à la présidentielle pour se consacrer au projet.

"Nous devons être à la hauteur pour incarner le recours tant attendu", a-t-elle déclaré devant plusieurs centaines de militants et sous l'oeil, entre autres, de Ségolène Royal, François Hollande et Laurent Fabius.

"Nous avons conscience de la gravité du moment et de la responsabilité de la gauche" à 20 mois du scrutin présidentiel, a-t-elle fait valoir.

"La droite veut tuer l'envie d'avenir (...) Elle veut priver les Français du droit d'espérer. C'est, croit-elle, le meilleur moyen de conserver le pouvoir", a poursuivi la maire de Lille.

Après le "nouveau modèle de développement" et la rénovation interne, le PS va poursuivre ses conventions cet automne pour préparer son projet présidentiel, sur l'international et l'égalité réelle.

Le forum sur la sécurité et la citoyenneté, prévu début 2011, a été, actualité obligé, avancé à cet automne.

"La droite va être débordée par nos propositions, elle qui dit que nous n'en avons pas", a-t-elle ironisé.

"Nous devons, nous la gauche, montrer aux Français qu'une autre France est possible (...) redonner cette envie d'un avenir collectif" alors que la droite "oppose les Français entre eux", a insisté Martine Aubry.

"C'est l'enjeu des mois qui viennent, et c'est mon devoir de premier secrétaire, c'est le devoir de tous les socialistes", a-t-elle dit.

Après trois jours de rencontres à La Rochelle où les appels à l'unité se sont multipliés, Martine Aubry a souligné que la détermination des socialistes était "entière, notre combativité inentamée, notre ambition immense: incarner une alternative crédible à la politique de la droite".

Laure Bretton, édité par Clément Guillou

REUTERS