RMC

Meurtre d'un adolescent dans les Landes: après une courte évasion, le suspect de 16 ans a avoué

Un mineur, soupçonné du meurtre d'un adolescent de 17 ans dont le corps a été retrouvé enterré dans un champ d'Yzosse, dans les Landes, a été mis en examen mardi "pour assassinat et évasion au cours d'une garde à vue", et sa petite amie pour "complicité d'assassinat".

Nous vous en parlions dans la matinale de RMC mardi: un mineur, soupçonné du meurtre d'un adolescent de 17 ans dont le corps a été retrouvé enterré dans un champ d'Yzosse, dans les Landes, a été mis en examen dans la soirée "pour assassinat et évasion au cours d'une garde à vue", et sa petite amie pour "complicité d'assassinat".

Le jeune homme, âgé de 16 ans, a été placé mardi soir en détention provisoire et la jeune fille, du même âge, sous contrôle judiciaire, deux jours après leur arrestation. 

Arrêté dimanche avec sa petite amie, ce mineur a reconnu avoir "serré le cou" de la victime et "frappé sa tête au sol". Le corps a été retrouvé à l'endroit désigné par ce jeune. 

Course à pied dans les rues de Dax

Avant sa présentation au juge, l’accusé principal a tenté en début d’après-midi de se faire la belle. Le jeune homme a profité d’une pause-cigarette pour se faire la belle et fausser compagnie à ses deux gardes.

Il a alors quitté l’enceinte de la gendarmerie en courant: après dix minutes de courses dans les rues de Dax, il est finalement rattrapé par plusieurs patrouilles de gendarmes qui étaient parties à sa recherche.

"Plus de peur que de mal", a souligné le procureur de la république de Dax: le fugitif n’a pas été blessé, pas de blessés également du côté des forces de l’ordre. Pour le chef du Parquet, "échapper à la surveillance de gendarmes est assimilé juridiquement à une tentative d’évasion".

Après ce moment de flottement qui a provoqué une belle pagaille devant la gendarmerie, les auditions ont pu reprendre. L’adolescent a confirmé qu’il avait étranglé la victime, et qu’il l’avait rouée de coups. Il a reconnu avoir "serré le cou" de la victime et "frappé sa tête au sol".

Quelques jours avant le drame, sa petite amie lui avait demandé d’administrer une belle correction au jeune homme. Le corps de la victime a été retrouvé à l'endroit désigné par ce jeune homme de 16 ans, arrêté dimanche avec sa petite amie du même âge. 

Selon un communiqué du procureur Rodolphe Jarry, les deux mineurs gardés à vue s'étaient entendus "pour donner rendez-vous à la victime le samedi 1er février en soirée à Yzosse, dans un lieu isolé, en lui faisant croire que seule (la jeune femme) s'y présenterait" mais "il était en réalité convenu" entre eux deux que c'est le petit ami qui se rendrait "seul à cette rencontre".

Donner une "bonne correction"

Au cours de sa garde à vue, la jeune femme a expliqué que le rendez-vous devait permettre à son petit ami de donner "une bonne correction" à la victime, tout en concédant qu'il lui avait confié à plusieurs reprises sa volonté de "tuer ce dernier".

Le petit ami, qui est allé au rendez-vous avec une paire de gants et un bâton, soutient que la rencontre avait simplement pour objectif d'obtenir des explications de la part de l'autre adolescent.

Le petit ami a raconté qu'une fois sur place il s'était "rapidement disputé avec (la victime) et qu'une bagarre aurait rapidement éclaté, à l'issue de laquelle il finissait par serrer le cou de la victime avant de lui frapper la tête au sol à plusieurs reprises. Constatant ensuite le décès, il décidait d'enterrer son corps dans un champ, quelques mètres plus loin".

Jean-Wilfried Forquès