RMC

Municipales à Paris: Villani maintient sa candidature malgré l'appel de Macron

RMC
Le candidat LREM dissident a eu un entretien avec le chef de l'Etat de près d'une heure dans l'après-midi à l'Élysée.

Cédric Villani, pressé par Emmanuel Macron de se "rapprocher" de Benjamin Griveaux pour les élections municipales à Paris, a opposé une fin de non-recevoir au président de la République, en "maintenant sa candidature librement".

Après un entretien de près d'une heure dans l'après-midi à l'Élysée, entre le chef de l'État et le candidat LREM dissident, l'entourage d'Emmanuel Macron a d'abord indiqué que le président avait demandé au mathématicien "de se rapprocher de Benjamin Griveaux dans un esprit d'unité et de rassemblement afin de faire converger les projets".

Las: moins de trente minutes plus tard, Cédric Villani lui a sèchement répondu, en actant "une divergence majeure" avec le chef de l'État. "Entre l'appartenance à un appareil politique et l'engagement pour la ville qui m'a fait, je choisis de rester fidèle aux Parisiennes et aux Parisiens en maintenant ma candidature librement", a martelé le (toujours) député LREM de l'Essonne devant les grilles du palais présidentiel.

Selon une étude Odoxa-CGI pour Le Figaro parue dimanche, Benjamin Griveaux recueille 16% des intentions de vote au premier tour, et Cédric Villani 10%, loin derrière Anne Hidalgo (24%) et Rachida Dati (18%). 

La rédaction de RMC (avec AFP)