RMC

Nangis: arrivé par hasard sur les lieux, un pompier évite un drame plus grand

Le poids lourd, un camion de transport de machines agricoles, était immobilisé en travers des voies pour des raisons encore inconnues.

Le poids lourd, un camion de transport de machines agricoles, était immobilisé en travers des voies pour des raisons encore inconnues. - Philippe Coudrot pour RMC

TÉMOIGNAGE – Le bilan de la collision ce mardi matin entre un train et un camion sur un passage à niveau de la commune de Nangis, en Seine-et-Marne, aurait pu être beaucoup plus lourd sans l'intervention décisive d'un pompier arrivé sur les lieux par hasard, quelques minutes avant l'impact.

La collision mardi matin entre un train et un camion à hauteur d'un passage à niveau à Nangis, en Seine-et-Marne, a fait une trentaine de blessées, dont trois grièvement. Mais le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd sans l'intervention rapide d'un sapeur-pompier, arrivé sur les lieux par hasard alors qu'il partait, seul, pour une tournée d’inspection des installations anti-incendies dans les environs.

Cet homme, qui souhaite rester anonyme, a accepté de témoigner sur RMC. "J’étais dans un engin de Sapeurs-Pompiers, raconte-t-il. Lorsque je suis arrivé à la gare, le camion était bloqué sur le passage à niveau. Je suis descendu de mon camion pour aller voir ce qui se passe. A ce moment-là, le chauffeur m’explique qu’il est bloqué sur le passage à niveau, qu’il ne peut plus manœuvrer. Donc avec lui on prend la décision d’aller à la gare toute proche pour faire stopper les trains. On a couru. On a pris contact avec la responsable qui a appelé pour stopper la circulation".

"Je suis seulement un citoyen qui a tenté de faire quelque chose"

Sans plus attendre, avec l'aide du chauffeur, il fait évacuer les gens qui attendaient dans la gare, sur le quai, "parce qu’il y allait surement y avoir le choc", anticipe-t-il alors. "Tout s’est passé en quelques minutes", raconte-t-il, regrettant de n'avoir pas eu "plus de temps pour arrêter la circulation".

Pompier depuis 13 ans, affecté à Nangis depuis trois ans, ce pompier ne veut surtout pas qu'on le considère comme un héros. "Je suis seulement un citoyen qui a tenté de faire quelque chose".

Philippe Gril avec Pierre Rigo