RMC

Noël en famille nombreuse: "Etre tous réunis sous ce même toit, c'est génial!"

-

- - Aleksandar Cocek - Flickr - CC

TEMOIGNAGES – RMC s'est invitée chez une famille nombreuse qui vit au Chesnay, sans les Yvelines. Cette année, ils étaient une vingtaine de frères, soeurs, cousins, cousines, tantes et oncles à ouvrir les cadeaux de Noël.

Noël se poursuit ce vendredi, cela ne vous aura pas échappé. RMC a pu se joindre à une famille nombreuse, qui s'est retrouvée jeudi soir pour le réveillon dans la maison familiale du Chesnay, dans les Yvelines. Ils étaient une vingtaine de frères, soeurs, cousins, cousines, tantes et oncles à ouvrir les cadeaux de Noël. Et sous le sapin, plus d'une cinquantaine de paquets. De quoi faire des heureux:

"C'est incroyable!", s'exclame l'un d'entre eux au micro de RMC. "J'avais besoin pile poil de gants de ski. Ils sont top, ils sont hyper beaux"!

Huit enfants, un budget

Mais pour une famille de huit enfants, Noël c'est un budget. Alors entre frères et soeurs, il a fallu se mettre d'accord, comme l'explique Thomas.

"Plutôt que d'offrir un petit cadeau à chacun, on préfère offrir un beau cadeau à une seule personne", explique-t-il. "Comme ça, on peut offrir de belles choses. J'ai donc acheté un gros cadeau à une seule personne, plutôt que sept petits cadeaux à sept personnes".

Jean-Sixt, lui, a eu un manteau de ski. Mais pour lui, ce n'est pas le plus important.

"Surtout, ce qui me fait plaisir, c'est que je suis parti à Lyon et je ne vois ma famille quasiment jamais. Et là, les voir réunis tous ensemble, c'est absolument incroyable".

"Le foie gras, c'est mon cadeau à moi"

Le papa, Bruno, se réjouit d'avoir pu réunir les branches les plus éloignées de la famille.

"Noël, pour nous, ça a toujours été l'occasion de réunir toute la famille élargie", raconte-t-il. "On ne s'était pas réuni avec nos cousins allemands depuis presque huit ans. Donc là, on est particulièrement heureux d'être tous réunis sous ce même toit, huit ans après. C'est génial!"

Et quel que soit leur cadeau, n'en doutez pas, les parents allemands, comme Nathalie, auront su profiter de certaines richesses bien françaises.

"Moi, surtout, je suis très portée sur le foie gras", rigole-t-elle. "Parce que le foie gras, c'est très français! J'adore le foie gras et en Allemagne, on n'en n'a pas souvent. Alors moi, je me suis mise dans le coin foie gras et s'est mon cadeau à moi!"
C. P. avec Benoît Ballet