RMC

OM-Atlético: Marseille peut-il gagner la Ligue Europa? Ca fait débat sur RMC

L'Olympique de Marseille affronte ce mercredi l'Atlético de Madrid à Lyon (20h45). Après avoir été le premier club français à soulever la Ligue des champions en 1993, l'OM veut renouer avec son passé européen.

C'est le grand jour pour l'OM. Les Marseillais jouent la finale de l'Europa Ligue, ce soir à 20h45, contre l'Atlético de Madrid d'Antoine Griezmann. Une finale sous haute surveillance à Lyon, éternel rival de Marseille. L'OM peut-il créer la surprise ce mercredi soir ?

C'est vrai que la compétition a été un peu un parcours de santé pour les Français: Braga en 16es, puis Bilbao, Leipzig et Salzbourg en demies dans les derniers instants. De son côté, Madrid a pulvérisé Moscou et Copenhague. Mais ça n'empêche pas Marseille de suivre la cadence. Et les Colchoneros ont déjà subi trois défaites en un mois, dont deux par plus d'un but d'écart.

Simeone: "On a des points communs dans l'enthousiasme et le style de jeu"

Même l'entraîneur de l'Atlético, Diego Simeone, privé de banc ce soir, le dit: il se reconnaît dans cette équipe phocéenne.

"Ils ont réalisé un magnifique parcours et un fait un bon championnat. Ce sera une belle finale avec deux équipes qui ont un jeu similaire, pragmatique, direct. Ils ont peut être moins de vécu que nous, mais on a des points communs dans l'enthousiasme et le style de jeu".

Mais tous les joueurs de Rudi Garcia ne sont pas novices en compétition de haut niveau. L'entraîneur de l'OM s'appuie sur 3 piliers: Luiz Gustavo, Adil Rami et Rolando. Les trois ont déjà gagné une Coupe d’Europe dans leur carrière.

De son côté, l'Atlético de Madrid a l'expérience du haut niveau et peut compter sur son "principito" Antoine Griezmann. L'attaquant, principal danger pour les Bleu et Blanc. Le défenseur Adil Rami le sait.

"Il va falloir le surveiller, il régale ses coéquipiers, quand il se retourne il est capable de la mettre en lunette... Si je peux enlever une cheville je lui enlève une cheville", s'amuse-t-il. 

Tonini: "Je retrouve cette même ferveur (qu'en 1993)"

Et il ne faut pas oublier un moteur de taille : le Mondial à venir. Didier Deschamps annonce demain sa liste des 23. Mandanda, Payet, Thauvin et Rami auront l'occasion de montrer qu'ils sont tous prétendants. L'OM est porté par tout un pays ce soir...

Evidemment, les supporters marseillais sont bouillants. Ce soir, l'OM peut devenir le premier club français à remporter la Ligue Europa. Lionel Tonini ne fera pas défaut à son club. Il était là pour l'épopée de 1993.

"On n'est pas favoris du tout, mais ce que je retrouve c'est cette même ferveur. Je ressens cette même folie. Quoi qu'il arrive, qu'on sorte la tête haute et qu'on soit fiers d'avoir réalisé ce parcours et fiers de lever cette coupe à la fin."

Et si même Zidane dit que l'OM a les moyens de gagner...

Anaïs Bouitcha (avec J.A.)