RMC

Opération écoles ouvertes: quand des élèves terminent leurs vacances au collège

Certains collèges ont ouvert pendant les vacances pour proposer des cours de remise à niveau (illustration)

Certains collèges ont ouvert pendant les vacances pour proposer des cours de remise à niveau (illustration) - AFP

REPORTAGE - Grâce au dispositif écoles ouvertes, certains collèges classés en REP, réseau éducation prioritaire (ex ZEP), ouvrent pendant les vacances. Ils proposent une semaine de remise à niveau pour les futurs collégiens. RMC s'est rendue au collège Louis Pasteur (Yvelines) pour voir comment se déroule une journée type.

La rentrée scolaire c'est mardi, mais certains ont pris un peu d'avance. Grâce au dispositif écoles ouvertes, certains collèges classés en REP, réseau éducation prioritaire (ex ZEP), ouvrent pendant les vacances. L'été, ils proposent une semaine de remise à niveau pour les futurs collégiens. C'est le cas dans les Yvelines, à Mantes-la-Jolie, au collège Louis Pasteur (classé en REP +).

Lecture, cours de français et jeux de société

Cet établissement accueille depuis lundi une douzaine d'élèves pris en charge par deux professeurs des écoles. Le programme oscille entre activités éducatives ludiques et remise à niveau plus scolaire. Ce jeudi, au programme de la journée: "imaginez votre ville idéale". Pour cela, les élèves se sont transformés en urbanistes, très respectueux des règles géométriques.

Parmi les adolescents présents, Sana, 11 ans, fière de sa composition géométrique mais surtout ravie d'être là. En effet, autrement "je serais restée chez moi toute seule à ne rien faire. J'aurais regardé la télévision mais ça ne m'apporte rien alors qu'ici je fais pleins de trucs: de la lecture, du français, des jeux de société…"

"Découvrir ce qui va être leur nouvel environnement"

Et ce dispositif est avantageux pour tout le monde comme l'explique Lucie Lemaire, professeur des écoles et volontaire: "De se mettre à faire des petites révisons, cela permet aux élèves de moins stresser avant la rentrée. Mais aussi de découvrir ce qui va être leur nouvel environnement pendant au moins quatre ans. Et nous, cela nous permet de mettre le pied à l'étrier tout doucement avant la rentrée des classes la semaine prochaine".

Seulement voilà, tout le monde n'était pas au courant du programme au départ. "Quand j'ai su qu'on allait travailler, j'étais un peu triste parce que je n'étais pas venue ici pour ça, assure Marita. Mais j'ai retrouvé mes amis donc ça va." Et que pense-t-elle finalement de ces journées de remise à niveau? "Au début, j'avais très peur et j'étais stressée. Maintenant je connais mieux le collège et les gens qui sont là." De quoi désacraliser la rentrée donc…

Claire Checcaglini avec Maxime Ricard