RMC

Partenariat SNCF / Airbnb: "Est-ce au contribuable français de donner de l'argent à ces gens-là ?"

Didier Chenet, président du syndicat hôtelier GNI - Synhorcat, a dénoncé ce mardi sur RMC le partenariat commercial entre voyages-sncf.com et Airbnb. Selon lui, "ce n'est pas à une entreprise publique de subventionner une entreprise privée qui échappe à l'impôt".

La SNCF tente de calmer le jeu. Alors que son partenariat avec Airbnb, la plateforme de location de logements entre particuliers, provoque la colère des syndicats d'hôteliers, la SNCF promet ce mardi qu'elle va "rencontrer au plus vite les représentants de la profession hôtelière", pour "continuer à renforcer leur collaboration". Les hôteliers dénoncent en effet le partenariat commercial entre la filiale du groupe public, Voyages-sncf.com, et Airbnb, qui incitera les voyageurs à louer leur appartement sur la plateforme internet durant leur séjour.

"Qu'il y ait une équité fiscale et règlementaire !"

Immoral, juge Didier Chenet, président du “GNI - Synhorcat", le syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs. "Vous trouvez ça moral, une entreprise publique subventionnée par l'État et donc le contribuable - 7 milliards d'euros en 2013 -, qui fait la promotion d'une entreprise qui par tous les artifices, certes légaux, qu'elle a trouvé, échappe à tout impôt en France ? Est-ce au contribuable français de mettre de l'argent dans la poche de ces gens-là ?", interroge-t-il ce mardi sur RMC.

"Nous n'avons rien contre ces plateformes, mais qu'il y ait une équité fiscale et règlementaire, demande Didier Chenet. Ceux qui louent, ont une obligation de déclarer leurs revenus, mais le font-ils vraiment ?", poursuit-il, pas dupe de la réponse. Car même si Airbnb va désormais informer ses usagers des sommes qu'ils devront déclarer aux impôts, Didier Chenet est plus que dubitatif: "Vous croyez que tous les usagers vont déclarer?".

"On bafoue les règles du commerce"

"On marche sur la tête", estime également Roland Héguy, le président de l'Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), l'autre syndicat de l'hôtellerie. "On vient de subir ce drame du 13 novembre (qui a eu beaucoup d'impact sur les hôtels de luxe, explique le synhorcat), on est en grande difficulté, et on s'aperçoit que la SNCF conclue un partenariat avec une société qui elle, ne créée aucun emploi et qui évite tout cadre juridique, fiscal et social. On bafoue complètement les règles du commerce et c'est inacceptable. On est tout à fait pour la concurrence, mais avec les mêmes règles d'équité, et de transparence".

"Déclaration en mairie des propriétaires qui louent leurs biens"

Au-delà de ce partenariat entre voyages-sncf.com et Airbnb, Didier Chenet a une idée pour que ceux qui louent leur appartement déclarent bien les revenus qu'ils tirent de cette activité. "Nous demandons que tous ceux qui louent leur logement via Airbnb fassent l'objet d'une déclaration en mairie ou au service des impôts. Ils auront un numéro d'inscription et ce numéro sera inscrit sur les avis. Après c'est au pouvoir public de contrôler : a-t-il déclaré ou non ?"

P. Gril avec JJ. Bourdin et T. Chupin