RMC

40 millions de bouteilles: comment expliquer le succès du Beaujolais Nouveau?

"LECHYPRE D'AFFAIRES" - Tous les jours à 7h20, on parle éco et conso avec Emmanuel Lechypre, dans "Apolline Matin".

Nous sommes le troisième jeudi de novembre et le monde entier attend la sortie du beaujolais nouveau.

Ce jeudi 18 novembre 2021, ce seront plus de 40 millions de bouteilles de Beaujolais Nouveau qui seront commercialisées en France, mais aussi à l'étranger, dans plus de 110 pays. En effet, près de la moitié de la production est destinée à être vendue au-delà de nos frontières. Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Asie et surtout Japon : 6 Boeing 747 ont été mobilisés à Roissy pour exporter le Beaujolais Nouveau vers le Japon. C’est le vin français le plus exporté.

Est-ce que c’est pas une mode en train de s’essouffler ?

C’est vrai que depuis une quinzaine d’année, l’engouement est retombé. C’est un vin qui est né au 19e, plusieurs réglementations facilitent la commercialisation de ces vins jeunes, notamment en 1951,1967 et 1985. C’est à partir des années 1960 que les ventes s’emballent décollent, dopées par un marketing efficace, pour atteindre leur apogée au milieu des années 1980, avec une production qui va dépasser 500000 hl.

>> A LIRE AUSSI - "Le vin en bouteille... C'est ça la France!": le plaidoyer de Fred Hermel dans les "Grandes Gueules"

Mais depuis le milieu des années 2000, l’engouement était un peu retombé, avec des ventes en baisse de 5 à 8% dans les années qui ont précédé l’épidémie de Covid. Mais le beaujolais commence à redevenir à la mode, porté par les goûts plus naturel des producteurs et des consommateurs.

Est-ce toujours un vin bon marché ?

Ca reste un vin bon marché, entre 5 et 10 euros la bouteille. Mais qui devrait connaître une forte augmentation cette année, après les intempéries qui ont débouché sur une petire récolte en quantité. il semblerait que le prix de base partirait sur 250 €/hl (certaines rumeurs allant plus haut encore). Soit une hausse de 30 % par rapport aux 190 €/hl de l’an passé.

Emmanuel Lechypre