RMC

Brahim Bouhlel de retour au cinéma après huit mois de prison au Maroc

Brahim Bouhlel est un jeune acteur de 26 ans, passé du stand-up à la célébrité grâce à la série "Validé". Mais lors d'un tournage au Maroc, il se filme en train de faire un sketch. Un sketch qui ne passe pas. Arrêté, il a été condamné ensuite à huit mois de prison ferme dans des conditions très difficiles.

Après un séjour en prison au Maroc, le comédien Brahim Bouhlel revient au cinéma avec un film qui sort cette semaine. On avait découvert cet acteur dans la série “Validé” sur Canal+. Il y jouait le rôle de Brahim dit “Le Chinois”, le cousin relou, maladroit mais très attachant d’Hatik, le rappeur vedette de la série. Cette série en deux saisons a été un succès et elle a lancé la carrière de Brahim Bouhlel, ce garçon de 26 ans, né en Seine-et-Marne, d’origine algérienne qui, jusque-là, s'était fait connaître dans le stand-up.

Cette semaine, il est donc à l'affiche d’un nouveau film, “Citoyen d'honneur” avec Kad Merad. Un film sur un écrivain, prix Nobel, qui retourne dans son village de naissance en Algérie. Le film a été tourné au Maroc il y a un an et demi.

Et c’est justement là que les choses ont mal tourné pour Brahim Bouhlel. Après le tournage, en avril 2021, il est resté pour quelques jours de vacances à Marrakech. Attablé à un café, avec deux amis, il a tourné un petit sketch pour se moquer des touristes vulgaires qui viennent au Maroc faire du tourisme sexuel. Trois enfants sont passés dans la rue, et Brahim, jouant un personnage, s'est mis à les insulter en leur disant entre autres que leurs mères étaient des “salopes”. C’était censé être une parodie de l'émission "Enquête exclusive”, mais c'était objectivement tout à fait nul.

Emprisonné dans des conditions difficiles

La vidéo a ensuite été mise en ligne. Brahim a tout de suite compris son erreur. Il s’est aussitôt excusé platement, reconnaissant que son sketch était raté, pas drôle, insultant.

Mais trop tard, l’affaire a provoqué un énorme scandale. Un acteur franco-algérien avait publiquement insulté les femmes marocaines et publié l’image de trois gamins qui n’avaient rien demandé. Dès le lendemain, Brahim Bouhlel a été arrêté, puis condamné à huit mois de prison ferme. Une peine qu’il a entièrement effectuée à la prison de Marrakech dans des conditions difficiles. Il partageait une cellule avec 15 autres détenus.

Libéré en décembre dernier, il est rentré en France et a refusé de donner la moindre interview sur cette affaire. Il a juste tourné une petite web série dans laquelle il joue un acteur qui sort de huit mois de prison. Et qui raconte que quand tu es en prison, tu réalises que tous tes amis t’abandonnent. “Avant, ils sont tous là, mais quand tu es dedans, personne”. Un message assez clair à l’attention de ses anciens amis.

Nicolas Poincaré