RMC

Crise du cinéma: face à la baisse de fréquentation, Kad Merad propose de baisser le prix du billet

Face à la baisse de fréquentation continue des cinémas en France, l'acteur Kad Merad à l'affiche de "Citoyen d'honneur" propose d'encadrer ou de baisser le prix du billet de cinéma.

Kad Merad est inquiet. Un fait rare pour cet éternel optimiste et bout-en-train. Il est inquiet à cause de la crise du cinéma français qui affiche des baisses de fréquentations de mois en mois depuis le début de l'année 2020 et la crise du Covid-19. Au mois de juillet 2022, 13,94 millions d'entrées ont été enregistrées, soit -2,3 % par rapport à juillet 2021, -23,7 % par rapport à juillet 2019, avant le Covid-19.

"On n'a plus d'excuses"

"Je sens qu'il y a une "déshabitude" du cinéma. On a perdu l'habitude de se retrouver tous ensemble au cinéma" explique l'acteur césaré. Pour lui, "outre les blockbuster américains, on a aussi besoin de la vivacité du cinéma français avec des histoires plus simples, plus personnelles, plus émouvantes."

"On voit semaine après semaine la baisse (de fréquentation). Pourtant il n'y a plus de météo, de grèves: on n'a plus d'excuses. Je ne suis pas porte-drapeau de la profession, mais je m'inquiéte pour nos enfants qui veulent faire du cinéma. Il faut encourager le cinéma et ça passe par la salle. La situation est assez critique: il faut réagir et ça passe par le public."

"Un effort économique"

Face à cette baisse de fréquentation, l'acteur qui a joué dans la série Baron Noir propose un remède économique face à cette situation: baisser le prix des billets. Il fait le constat que tout à chacun peut faire qu'"une place de cinéma, ce n'est pas donné": "Quand on part en famille, qu'on prend deux glaces, trois bonbons, ça fait des soirées chères, je suis d'accord..."

"Il va falloir repenser le prix de la place du cinéma. Ça passera forcément par un effort économique. Baisser les prix ? Peut-être ! Un prix fixe comme les livres ? Peut-être ! Il faut s'adapter à la crise que l'on vit. Il ne faut pas attendre !"
https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC