RMC

Cette circulaire de Gérard Collomb qui menace les festivals

La circulaire de Gérard Collomb qui menace les festivals! Signé au mois de mai dernier par le ministre de l’Intérieur, ce texte prévoit de faire payer aux organisateurs de festivals la facture de l’intervention des forces de l’ordre.

Officiellement, la circulaire fait la distinction entre les missions non facturables de type menaces terroristes et les missions qui ont un lien direct avec l’organisation des événements. Mais dans les faits, ce sont quasiment les mêmes. Gestion des véhicules, barrage filtrant, mise en place de déviation, patrouille en civil parmi les festivaliers… Tout cela peut donc être facturé sur le compte des festivals si les municipalités en décident. Un surcoût qui pourrait tuer la trésorerie de certains. Les plus petits sont particulièrement menacés.

Même les grosses structures sont menacées. Elles dépensent déjà beaucoup en sécurité

De manière générale, le poste sécurité a augmenté de 7% dans le budget des festivals depuis les attentats de 2015. Pour les Vieilles Charrues, ça représente 300.000€. Avec l’achat d’un système de vidéo-surveillance, blocs de bétons et barrières dernier cri. Des dépenses d’autant moins supportables que le fonds d’urgence créé par le gouvernement Cazeneuve pour permettre aux festivals de renforcer leur sécurité tombe à sec. De 15 millions de subventions annuelles, on est passé à 4 millions pour cette année. Et le dispositif ne sera pas reconduit en 2019.

Mathieu Rouault