RMC

Comment la télévision a forgé la carrière politique de Bernard Tapie

"EXPLIQUEZ-NOUS" - Bernard Tapie a eu de nombreuses vies, mais c'est notamment grâce à la télévision et un fameux débat contre Jean-Marie Le Pen, que sa carrière politique a démarré.

Il a été entrepreneur, homme politique, président de club de foot, mais on retiendra de Bernard Tapie qu'il a été un homme de télé. La télévision a joué un rôle considérable dans sa carrière. Et notamment sa carrière politique, qui a véritablement décollé après un duel face à Jean-Marie Le Pen en décembre 1989.

>> A LIRE AUSSI - Comment vont se dérouler les obsèques de Bernard Tapie à Marseille

À l'époque, aucun homme politique n’acceptait de débattre avec le président du Front national. C’est Matignon qui avait soufflé aux patrons de TF1 de proposer le défi à Bernard Tapie, et ce dernier ne s’est pas dégonflé.

Très vite, le ton monte, les deux hommes menacent d’en venir aux mains, on est à la limite des insultes. Ce premier débat animé par PPDA est regardé par 10 millions de téléspectateurs en deuxième partie de soirée. C’est énorme. De l’avis général, Bernard Tapie l’a emporté, c’est ce jour-là qu’il devient le champion de la lutte contre le Front national et qu’il confirme son statut de bête de télé.

Un deuxième débat a été organisé cinq ans plus tard sur France deux en 1994, moins agité. On a surtout retenu que le présentateur Paul Amar avait eu la mauvaise idée de sortir des gants de boxe une faute de goût qui lui coûtera son poste.

Bernard Tapie a aussi eu une carrière d’animateur télé

Et aussi d’animateur Radio. En 1999, il est sur RMC de 8h30 à 9h, une émission de dialogue avec les auditeurs. Qui s’appelle “Allo Bernard".

>> A LIRE AUSSI - "Allô Bernard": quand Bernard Tapie répondait aux auditeurs de RMC en direct

À la télévision, Bernard Tapie a animé "À tort ou à raison” sur TF1 en 2002. Des débats de société qui se sont assez vite arrêtés, il a aussi présenté “Rien a caché” sur RTL9, mais sa grande émission bien avant, c’était “ambition” sur TF1 au milieu des années 80.

Tapie entrait sur scène comme une rock star. L'émission était en direct du palais des sports en région avec des milliers de spectateurs. C'était à la gloire de l’entreprenariat, un jeune de 25 ans venait présenter un projet et se faisait coacher. Encore une fois record d’audience, mais au bout d’un an et cinq émissions seulement, la haute autorité de l’audiovisuel, le CSA de l’époque, demande à TF1 d'arrêter le programme. Sa présidente,Michelle Cotta, estime que l'ambition sert surtout les ambitions de Bernard Tapie et qu’il y a un mélange des genres.

Bernard Tapie à la télévision, c’est aussi l’histoire d’interviews musclées

On ne compte pas le nombre de fois où il a quitté le studio. Un présentateur radio avait eu le droit à un “je vous emmerde”. Un autre à une petite tape sur la tête. L’an dernier encore, à la fin d’un enregistrement qui s’était très mal passé pour BFMTV, Bernard Tapie s’est avancé vers Bruce Toussaint qui a vraiment cru qu’il allait prendre une baffe. Bruce Toussaint avait dû se lever pour rappeler à Bernard Tapie qu’il mesure 1m94. Il concevait les interviews comme des matchs de boxe, parce que pour lui, tout était “rapport de force”.

Et les journalistes souvent secoués le réinvitaient toujours parce qu’ils avaient la garantie d'obtenir avec lui de bons moments de télé.

Nicolas Poincaré