RMC

Héritage de Johnny: ce qu'il faut savoir de la nouvelle contestation en justice

Laura Smet et David Hallyday ont assigné en justice la veuve de Johnny ainsi que trois maisons de disques.

Nouvel épisode dans le feuilleton autour de l’héritage de Johnny Hallyday. Laura Smet et David Hallyday ont assigné fin septembre trois maisons de disques ainsi que Laetitia Hallyday pour obtenir le gel des royalties versées pour les ventes de disques, selon BFMTV

Nouvel épisode dans le feuilleton autour de l’héritage de Johnny Hallyday. Laura Smet et David Hallyday ont assigné fin septembre trois maisons de disques ainsi que Laetitia Hallyday pour obtenir le gel des royalties versées pour les ventes de disques, selon BFMTV. 

Les deux aînés Hallyday veulent geler les bénéfices réalisés sur les ventes de disques de leur père. Pour le dernier album du chanteur, Mon pays c’est l’amour, déjà écoulé à plus d’un million d’exemplaires en moins d’un mois, Johnny aurait négocié avec sa maison de disque, Warner, 2,5 euros sur chaque exemplaire vendu. 

Au total, ce sont donc près de 2 millions et demi d'euros de bénéfices récoltés. Sans compter les royalties sur les ventes des autres albums.

Johnny touchait en moyenne de 700 000 à 1 million d'euros par an. Des sommes qui reviennent à sa veuve Laeticia, seule ayant droit après la mort de la star, selon le testament américain du chanteur.

Mais David et Laura contestent ce document: ils veulent bloquer provisoirement cette manne financière... Le temps que la justice tranche sur l'héritage du chanteur. David et Laura défendront leurs arguments lors d'une audience à Paris le 27 novembre prochain. 

Bourdin Direct (Avec G.D)