RMC

Héritage de Johnny Hallyday: "Personne ne va en sortir indemne"

-

- - -

Laura Smet et David Hallyday ont saisi ce vendredi la justice en référé. Ils assignent Laeticia Hallyday et les producteurs à communiquer la maquette de l'album posthume de Johnny.

La guerre continue dans le clan Hallyday. Vendredi, Laura Smet et David Hallyday ont déposé une assignation en référé pour obtenir un droit de regard sur l'album posthume de Johnny Hallyday. Cet album, les enfants Hallyday veulent pouvoir l'écouter avant sa commercialisation. Laura Smet et David Hallyday ont été totalement écartés de sa production. Johnny Hallyday a pourtant fait écouter ses chansons à sa fille Laura, le 4 octobre dernier.

Mais elle sait que depuis plusieurs musiciens sont intervenus sur l'album, qu'il y a eu des arrangements. Laura Smet et David Hallyday souhaitent donc que l'intégrité de l'œuvre soit respectée, ils ne veulent pas donner de chèque en blanc pour cet album, d'autant qu'ils ont déjà demandé à Laeticia Hallyday de pouvoir l'écouter. Une demande à l'amiable refusée, selon l'avocat de Laura Smet.

"Le feuilleton ne fait que commencer"

Laeticia Hallyday leur a répondu mardi dernier par écrit qu'ils n'avaient aucun droit et qu'elle était la seule à décider puisque son mari lui avait transmis l'intégralité de ses droits artistiques. Une réponse jugée extrêmement violente qui a alors déclenché leurs récentes procédures en justice.

Pascal Louvrier, écrivain biographe, auteur de "Johnny, que je t'aime", estime que la sortie de cet album pourrait être reportée: "Le feuilleton ne fait que commencer puisque chaque partie est en train d'avancer ses pions. Donc on va avoir plusieurs épisodes de plus en plus sanglants. Si la mayonnaise continue de prendre, ça peut devenir totalement nauséabond et à ce moment-là, on peut reporter l'album. Ça sera sur un véritable champ de bataille et à ce moment-là, ça pourrait être retardé".

Audience le 15 mars au tribunal de grande instance de Nanterre

Quant à Barbara Thomas-David, notaire, elle, juge qu'une solution à l'amiable serait bénéfique à toutes les parties: "Tout ça c'est une guerre des nerfs. On est parti pour de longues années de procédure. L'idée serait de trouver des transactions, faire des pas pour éviter un blocage trop long. Pour l'image des uns et des autres, personne ne va en sortir indemne si on n'arrive pas à trouver une solution amiable".

L'album posthume du rocker comporte des titres inédits interprétés par Johnny. Warner n'a pas communiqué de date de sortie mais certains tablent sur le printemps.

L'audience aura lieu au tribunal de grande instance de Nanterre le 15 mars. Laura Smet et David Hallyday demandent aussi des mesures conservatoires -le blocage des droits d'auteur et d'interprète- tant que la justice n'a pas statué sur la succession.

Aurélia Manoli (avec P.B.)