RMC

Le teknival s'installe illégalement dans la Marne: "On n'arrête pas 60 000 personnes"

-

- - -

Le maire du petit village de Marigny dans la Marne, 108 habitants, voit débarquer, impuissant, des milliers de passionnés de techno pour quatre jours.

Chaque année, ils sont à la recherche d'un lieu, d'un espace pour vivre leur passion: la techno. Le teknival fête ses 25 ans ce week-end, et ses milliers de participants ont débarqué dans la nuit de vendredi à samedi dans la Marne. Ils se sont installé illégalement pour 4 jours, sur ancienne base militaire à Marigny, petit village de 108 habitants.

La préfecture avait émis deux arrêtés préfectoraux pour interdire la circulation des poids-lourds "transportant du matériel de son à destination d'un rassemblement à caractère musical non autorisé" et "les rassemblements festifs à caractère musical" dans le département de la Marne.

"A chaque fois qu’on essaye d’être dans la légalité on nous met des arrêtés préfectoraux"

Mais cela n'a pas empêché des dizaines de milliers de festivaliers d'affluer sur le site. Situation forcément inconfortable pour les fêtards. Kévin n'a connu le lieu du festival qu'à la dernière minute. Et même s'il fait la fête, il se sent un peu “persécuté”.

"A chaque fois qu’on essaye d’être dans la légalité on nous met des arrêtés préfectoraux, faites pas ci, faites pas ça..."

Gwendoline, venue de Strasbourg, aimerait de son côté que sa culture musicale soit mieux considérée. "On aimerait bien pour une fois être reconnus. Là le mouvement serait plus dense et se mettrait en marche plus facilement je pense".

"Qui va payer pour ramasser les ordures?"

A quelques centaines de mètres de là, Brice Bijot, le maire de Marigny n'est pas très content de voir débarquer des dizaines de milliers de teufeurs dans son village. D'autant que les terrains sont classés "Natura 2000". Mais pour cet agriculteur, le pire est encore ailleurs.

"60 000 personnes ça fait toujours du déchet, qui va payer pour le ramassage des ordures une fois que tout le monde sera parti ? Je ne peux rien faire. On n’arrête pas 60.000 personnes. Il y a la ZAD de Notre-Dame-des-Landes et la ZAC de Marigny, la zone d'activités culturelles".

C'est la 4e fois que le Teknival du 1er mai s'installe à Marigny.

Mélanie Ferreira (avec J.A.)