RMC

Noël Le Graët regrette le choix de Youssoupha pour l'hymne des Bleus: "Il est à côté de la plaque et ne maîtrise plus rien à la Fédération", tacle Daniel Riolo

La polémique ne désenfle pas. Le président de la Fédération française de football Noël le Graët a déploré le choix de Youssoupha pour interpréter l'hymne des Bleus. Des propos qui ont scandalisé Daniel Riolo qui s'en est pris à la "nullité" du président de la FFF.

On pensait la polémique enfin éteinte, mais c'était sans compter sur l'intervention d'un dernier acteur dans les arrêts de jeu. Mercredi, Noël Le Graët le président de la Fédération française de football (FFF) a déploré le choix de Youssoupha comme interprète de la chanson de l'Equipe de France à l'occasion de l'Euro.

"Youssoupha est un bon rappeur qui, comme d'autres, a pu avoir des paroles déplacées. Je crois que nous n'aurions pas dû le faire et laisser la liste être divulguée comme d'habitude, sans communication. Ce sont nos jeunes salariés du service commercial qui ont eu cette idée pour accompagner le dévoilement de la liste des 26 Bleus. Personnellement, je l'ai découvert", a-t-il assuré au Parisien, donnant du grain à moudre à certains cadres du Rassemblement national qui déploraient des bouts de paroles du rappeur, datant notamment de 2007.

Une sortie qui a fait bondir Daniel Riolo sur RMC:

"J’ai une petite pensée pour les gens qui ont voté pour Noël Le Graët (réélu président de la FFF en mars dernier ndlr). Ça faisait des années qu’on savait qu’il ne fallait pas le faire, mais ils l’ont quand même fait parce qu’ils se sont dit qu’ils continueraient avec le vieux à la fédé et qu’ils pourraient pendant ce temps-là, continuer à faire dans son dos ce qu’ils veulent. Peut-être que ce matin ils se disent qu’ils n’auraient pas dû", a-t-il taclé ce jeudi sur RMC.

"Il continue de traiter les politiques et son ministre de tutelle comme des moins que rien"

"Ce n’est pas nouveau que Noël Le Graët est complètement à côté de la plaque et ne maîtrise plus rien à la fédération", ajoute-t-il. Et Daniel Riolo en veut pour preuve, les propos du président de la FFF qui se défausse sur les "jeunes salariés du service commercial".

"C'est improbable qu’il soit à ce point largué sur les dossiers qui semblent prioritaires à un mois de l’Euro. L’équipe de France, c’est la vitrine de la Fédération, il doit gérer tous les dossiers, il ne peut pas se défausser"
"Il continue de considérer que son ministre de tutelle, Roxanna Maracineanu, la ministre des Sports, ne sert à rien. Il dit ce qu’il veut, il garde sa liberté, il continue de traiter les politiques et son ministre de tutelle comme des moins que rien, comme il l’a toujours fait", ajoute Daniel Riolo sur le plateau de "Grandes Gueules".

"C’est le RN qui a décidé que ce serait un événement"

Concernant la polémique initiale, d'anciennes paroles du rappeur Youssoupha citées par certains cadres du Rassemblement national pour dénoncer le choix de l'artiste, Daniel Riolo déplore que le parti d'extrême-droite mène la danse sur ce genre de sujet. "C’est le RN qui a décidé que ce serait un événement, qui a décidé de faire des raccourcis, Youssoupha, rap, banlieue, racaille. J’aurais aimé que l'on ne laisse pas la polémique au RN", assure-t-il avant de s'en prendre une nouvelle fois à la Fédération.

"J'aurais aimé qu'à la Fédération, on tende la main. Qu'on se dise: 'Le rap est la musique la plus écoutée en France, les joueurs en écoutent, essayons de regarder si tel artiste n’a pas deux trois casseroles et prenons une décision intelligente'. Et bien ils ne l'on pas fait! et ils laissent toutes les polémiques aux cadres du RN qui se jettent dessus comme des vautours. C'est la tambouille classique'", ajoute le journaliste.

>> A LIRE AUSSI - Polémique autour de Youssoupha pour l'hymne des Bleus: "S'il y a une racaille dans ce pays, c'est bien le Rassemblement National" dénonce Rost sur RMC

Roxana Maracineanu est "nulle sur tous les dossiers"

Un fiasco dont la responsabilité revient à "la nullité" de Noël Le Graët ajoute Daniel Riolo qui précise que c'est Florence Hardouin, la DG de la FFF "qui dirige tout, bien contente d'avoir le vieux", afin de pouvoir décider de la marche à suivre sur l'ensemble des dossiers.

Mais les oreilles de Noël Le Graët ne sont pas les seules à avoir sifflées. Daniel Riolo s'en est également pris à la ministre des Sports Roxana Maracineanu qui soutient mordicus le choix du rappeur Youssoupha face à la polémique lancée par le RN:

"Le RN dit quelque chose, elle dit le contraire, c'est normal. Mais elle n'est pas mieux, elle est nulle sur tous les dossiers, c'est bien pour ça qu'on l'a rattachée à Blanquer. On s'est rendu compte qu'elle n'était pas capable. Si vous faites une guirlande de ses sorties sur le football, le sport le plus populaire où dès qu'on dit un mot de travers il y a une polémique, elle tombe tout le temps dedans", déplore-t-il.

En attendant, les Bleus amorcent leur préparation pour l'Euro hermétiques aux polémiques. Mercredi, une grande majorité des 26 sélectionnés est arrivée à Clairefontaine. L'Equipe de France ensuite doit affronter en match amical le Pays de Galles le 2 juin à Nice puis la Bulgarie le 8 au Stade de France avant de faire son entrée dans la compétition le 15 juin face à l'Allemagne à Munich.

>> A LIRE AUSSI - "On est trahi que par ses vrais amis": la réponse cinglante de Juninho à Rudi Garcia vue par l'After Foot

G.D.