RMC

Tir mortel d'Alec Baldwin sur un tournage: après l'émotion, l'enquête

Le monde du cinéma reste choqué après le fait divers troublant de la semaine dernière.

Aux Etats-Unis, les appels à bannir les armes sur les tournages se multiplient après le tir fatal d'Alec Baldwin. Jeudi dernier lors d'un tournage près de Santa Fe dans le sud ouest des Etats Unis, l'acteur à tiré avec une arme qu'il pensait chargée à blanc, tuant la directrice de la photographie Halyna Hutchins et blessant le réalisateur Joel Souza. Quatre jours après, les circonstances du drame restent floues.

Après l'émotion, la question est maintenant celle de la responsabilité du coup de feu. L'enquête s'intéresse notamment aux deux personnes qui ont touché le pistolet avant que l'acteur ne tire le coup fatal.

En 1993 déjà, Dave Halls avait travaillé sur un tournage au cours duquel un acteur était mort d'un tir accidentel

D'abord la jeune armurière de 24 ans, chargée de la préparation des armes pour ce western. Ensuite le premier assistant réalisateur Dave Halls, qui a tendu l'arme à l'acteur en lui assurant qu'elle était "froide", chargée à blanc dans le jargon du milieu.

Aux Etats Unis, les critiques pleuvent sur ce vétéran de l'industrie du cinéma. Deux jours avant le drame deux coups de feu, là aussi réels, avaient été tirés sur le plateau. Six membres de l'équipe avaient quitté le tournage pour protester contre le manque de sécurité.

Hasard ou coïncidence, en 1993 déjà, Dave Halls avait travaillé au même poste sur un tournage au cours duquel un acteur était mort d'un tir accidentel.

>>> A LIRE AUSSI - Drame à Hollywood: Alec Baldwin auteur d'un tir mortel sur le tournage d'un western

Garance Munoz (avec J.A.)