RMC

Affaire de pédophilie "hors normes" dans la Nièvre: ce que l'on sait

Les enquêteurs estiment que des viols et des agressions sexuelles ont eu lieu sur des enfants probablement pendant plusieurs années.

Les victimes ont entre 4 et 9 ans. Cinq hommes et trois femmes, dont les parents de quatre garçons aujourd'hui âgés de 4 à 9 ans, ont été mis en examen dans la Nièvre dans une affaire de viols et agressions sexuelles subis par ces enfants probablement pendant plusieurs années.

Parmi les suspects, mis en examen vendredi, figurent les parents et des membres de leur entourage. Mis en examen pour près de 70 infractions, les agresseurs présumés sont notamment soupçonnés de "viols aggravés sur mineurs (de moins) de 15 ans, pour certains avec un caractère incestueux", "d'agressions sexuelles avec les mêmes circonstances aggravantes", de "corruption de mineurs", de "violences aggravées" ou encore de "privation d'aliments", a indiqué le vice-procureur de Nevers Paul-Édouard Lallois.

Les auteurs présumés, âgés de 25 à 48 ans, sont un couple et deux anciens couples, parmi lesquels les parents des victimes. Tous se connaissaient bien. Issus d'un milieu très modeste, ils évoluaient dans le même cercle amical.

Selon une source proche de l'enquête, les pères sont à l'origine des actes se "prêtant" les garçons, tandis que les mères jouaient un rôle plus passif. Un calvaire qui aurait duré plusieurs années... L'enquête couvre une période de 2010 à 2017, année du placement des enfants à la suite de plusieurs signalements des services éducatifs.

C'est là, protégés loin de leur familles, que les petites victimes ont pu mettre des mots sur les attouchements subis.

Sophie Paolini & XA