RMC

Agression d'un adolescent en Seine-Saint-Denis: trois mineurs mis en examen

Trois mineurs ont été mis en examen après la violente agression d'un adolescent le 31 octobre à Rosny-sous-Bois (illustration)

Trois mineurs ont été mis en examen après la violente agression d'un adolescent le 31 octobre à Rosny-sous-Bois (illustration) - LOIC VENANCE / AFP

Après l'agression d'un adolescent le 31 octobre à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), trois mineurs de 15 et 16 ans ont été mis en examen, dimanche, pour "tentative de meurtre", "non-assistance à personne en danger" et "vol en réunion". La victime a été grièvement blessée à la tête et se trouve toujours dans le coma.

Trois mineurs âgés de 15 et 16 ans ont été mis en examen, dimanche, pour "tentative de meurtre", "non-assistance à personne en danger" et "vol en réunion", après la violente agression le 31 octobre d'un adolescent de 15 ans à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

L'un a été placé en détention provisoire, le second sous contrôle judiciaire et celui âgé de 15 ans a été placé en centre éducatif fermé, a affirmé le parquet de Bobigny.

L'adolescent agressé, âgé de 15 ans, a été grièvement blessé à la tête. Dans le coma depuis l'agression, il a été transféré à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière.

Un différend autour d'une casquette?

Les circonstances de l'agression sont encore floues. Selon une source proche de l'enquête, un différend autour d'une casquette serait à l'origine de l'agression, mais le parquet n'a pas confirmé cette hypothèse.

Jeudi, la dizaine d'habitants du quartier rencontrés par l'AFP n'étaient pas au courant des événements, à l'exception d'une résidente qui a vu la victime et un de ses amis.

"J'allais garer ma voiture et je vois un garçon qui m'arrête et me dit 'où est-ce qu'on est?'. Il avait les pompiers au téléphone", avait-elle relaté sous couvert d'anonymat à l'AFP.

"Il ne bougeait pas d'un poil"

À ses côtés, dans les parties communes de ce garage couvert, l'adolescent blessé était allongé au sol. "Il ne bougeait pas d'un poil, il y avait du sang qui coulait", a ajouté la sexagénaire à qui il a fallu plusieurs jours avant de pouvoir retourner dans le parking.

À ses côtés, dans les parties communes de ce garage couvert, l'adolescent blessé était allongé au sol. Le parking, à proximité immédiate du golf de Rosny-sous-Bois, est situé dans le quartier de la Boissière, au milieu d'un dédale d'immeubles d'habitation.

AB avec AFP