RMC

Alexandre Benalla jugé à Paris: "C'est la preuve qu'il n'a fait l'objet d'aucune protection"

Alexandre Benalla se présente ce lundi au tribunal judiciaire de Paris pour un procès qui va durer trois semaines.

Le procès d'Alexandre Benalla s'ouvre à 13h30 ce lundi devant le Tribunal judiciaire de Paris. L'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron est jugé dans pas moins de trois affaires.

Alexandre Benalla est poursuivi pour "violences volontaires en réunion" pour ses actes commis le 1er mai 2018 place de la Contrescarpe à Paris ; pour "usage public et sans droit" de passeports diplomatiques lors d'un déplacement au Tchad après son licenciement de l'Elysée ; et pour "détention" et "port d'armes" sans autorisation.

Après avoir défrayé la chronique et provoqué le plus grand scandale du quinquennat Macron, Alexandre Benalla attend désormais de pouvoir répondre de ses actes.

Benalla se fait petit

Celui qui va comparaitre devant les juges jusqu'au 1er octobre joue la carte de la discrétion. Hormis quelques messages sur l'actualité postés les réseaux sociaux, l'ancien chargé de mission de l'Elysée s'astreint à une forme de silence tout comme ses avocats.

Une façon probablement d'essayer de réduire l'impact médiatique de ce procès. Âgé de 30 ans, celui qui affirme s'être reconverti dans la sécurité privée explique partager sa vie entre la France et la Suisse. Ses anciennes relations rencontrées lors de la campagne d'Emmanuel Macron assurent ne plus avoir de contact avec lui.

Trois ans après la déflagration provoquée par l'affaire dite Benalla et à 8 mois de la présidentielle, ce procès inquiète: "On ne peut pas dire que ce soit les meilleurs souvenirs du quinquennat", explique un conseiller qui estime néanmoins que cette procédure "est la preuve qu'Alexandre Benalla n'a fait l'objet d'aucune protection".

Jérémy Trottin (avec J.A.)