RMC

"Armé et dangereux": un appel à témoins lancé pour retrouver un homme soupçonné de meurtre dans les Alpes-Maritimes

Illustration

Illustration - AFP

Le suspect est un homme "dangereux et armé", et la victime serait une ancienne relation du fugitif.

Un homme suspecté d'avoir tué une femme de 32 ans dans le Var puis tiré sur un gendarme dimanche est toujours recherché lundi par un important dispositif de gendarmerie, sur la commune de montagne de Gréolières dans les Alpes-Maritimes.

Le suspect est un homme "dangereux et armé", a assuré ce lundi le procureur-adjoint de Draguignan Guy Bouchet. Selon les premiers éléments, la femme tuée serait une ancienne relation du suspect.

Traqué par les gendarmes et notamment les unités d'élite du GIGN d'Orange et de Paris, l'homme, qui n'était pas connu de la justice, se trouve "dans un périmètre parfaitement délimité" par les enquêteurs, autour de sa propriété dans ce village de montagne, a précisé Guy Bouchet, procureur de la République adjoint de Draguignan (Var).

La gendarmerie du Var a lancé un appel à témoins pour localiser les suspect. Il s'agit d'un homme brun de 33 ans appelé Marc Floris et mesurant 1m75. 

Les commerces fermés

"L'exploitation des enregistrements ainsi que l'analyse de la téléphonie mobile de la personne décédée ont permis d'identifier un suspect comme étant un homme qui entretenait ou avait entretenu une relation d'une courte durée avec la victime", a précisé le procureur-adjoint lors d'une conférence de presse.

En attendant, les recherches se poursuivent toujours autour d'un périmètre "bien délimité et contrôlé". À Gréolières "les commerces sont fermés" mais les habitants du village de 606 habitants peuvent continuer à circuler, assure à l'AFP un employé d'une école de parapente de la ville.

Il "entretenait une relation avec la victime"

"Recherché toute la nuit" de dimanche à lundi, l'homme est traqué par quelque 200 gendarmes depuis qu'il a pris la fuite, après avoir tiré dimanche soir sur un des gendarmes venus pour tenter de l'interroger, dans le village de Gréolières.

Suspecté d'être l'auteur du meurtre de la jeune femme de 32 ans retrouvée morte par balle dimanche vers 5h30 devant le portail de sa résidence du Plan-de-La-Tour, commune au dessus du golfe de Saint-Tropez (Var), l'homme, âgé d'une trentaine d'années selon le maire de Gréolières auprès de l'AFP, a été identifié par les images de vidéosurveillance de la copropriété et par l'analyse du téléphone de la victime.

Il "entretenait ou avait entretenu sur une courte période de temps une relation avec la victime", a précisé M. Bouchet, évoquant donc la thèse du féminicide sans pour autant utiliser spécifiquement ce terme.

>> A LIRE AUSSI - "Il avait un mal-être car il ne pouvait pas voir ses enfants": les confidences des proches du forcené de Dordogne

La rédaction de RMC