RMC

Attaque au couteau à Nice: ce que l'on sait des trois morts

Trois personnes ont été tuées, dont au moins une égorgée, jeudi matin vers 9h dans l'église Notre-Dame, en plein coeur de Nice.

Une attaque au couteau s'est produite à proximité de l'église Notre-Dame, en plein coeur de Nice. Trois personnes ont été tuées, dont au moins une égorgée, et plusieurs blessées jeudi matin vers 9h. L'auteur a été interpellé par la police.

Selon le maire de la ville Christian Estrosi, l'alerte a été donnée par une personne qui a activé une borne de sécurité proche de l'église, reliée à la police municipale. Après avoir neutralisé le suspect, le blessant gravement, forces de l'ordre ont découvert que trois personnes ont été tuées.

Deux personnes, un homme et une femme, ont été tuées dans l'église Notre-Dame. Il s'agit d'une femme de 60 ans: elle a été retrouvée égorgée dans l'édifice religieux. L'auteur de l'attaque a tenté de la décapiter. Il s'agit d'une fidèle âgée qui était venue prier dans la basilique.

Le gardien des lieux a, lui aussi, subi le même sort. Il a été identifiée comme le sacristain de la basilique, un laïc âgé d'environ 45 ans, selon le chanoine Philippe Asso. Prénommé Vincent, il était père de deux filles.

La troisième victime, une femme, a reçu plusieurs coups de couteau et est parvenue à s'échapper et à se réfugier dans un bar, avant de succomber de ses blessures. Il s'agit d'une mère de famille d'une quarantaine d'années, de nationalité brésilienne.

"Cet attentat visait des paroissiens tout à fait ordinaires qui venaient prier très tranquillement", a déclaré sur place Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France. Dans un premier temps, des sources policières ont évoqué des blessés, mais en fin de matinée, le bilan de trois morts semblait définitif.

La rédaction de RMC avec AFP